L’air du temps : Un cocktail de mystères et de sensationnel

L'air du temps

Une fois de plus, les amateurs d’histoires tout aussi mystérieuses que rocambolesques sont bien servis ! Depuis quelques jours, un message vocal illustré par une photo montrant une dame vêtue d’habits excentriques et aux cheveux ébouriffés circule sur les réseaux sociaux,  attirant l’attention du public sur la présence, dans nos murs, d’une vieille femme à l’allure d’une méchante sorcière qui ‘’souffle’’ les enfants des gens en les faisant….disparaitre ! Comme l’explique l’auteur du vocal, l’astuce de la ‘’vieille’’, c’est de demander aux enfants rencontrés dans la rue de lui prendre son baluchon posé à même le sol, et qu’une fois au contact du mystérieux colis, l’enfant disparait carrément dans la nature ! On parle déjà de deux enfants littéralement ‘’volatilisés’’ au quartier Yantala, à Niamey. Comme si, quelque part, l’on voulait jouer à se faire peur !…

Encore une histoire à forte teneur de sensationnel à se mettre sous la langue et qui vient nous replonger dans l’univers absolu de l’irrationnel. Du déjà entendu !… N’a-t-on pas déjà parlé, en 2008, d’une ‘’pluie de viande’’ s’étant subitement déclenchée dans un hameau, aux environs du village de Inatès, pour consoler les larmes d’un orphélin privé de viande par une marâtre sans vergogne ? A l’époque, l’histoire avait pris une telle ampleur que certains médias en avaient fait largement échos sans jamais permettre de lever le mystère, les témoignages recueillis ici et là n’ayant rien de précis et car, toutes les révélations étant conjuguées au conditionnel. Aujourd’hui encore, même le nom de la localité où se seraient déroulés les faits reste un mystère, l’identité du village en question n’ayant jamais été nommément donnée. 

Une autre année, c’est dans ces mêmes conditions qu’une autre histoire non moins brumeuse a éclaté à Ayorou où certains ont cru avoir aperçu un monstrueux animal qui ne faisait des hippopotames qu’une simple bouchée. Le monstre était décrit comme un gigantesque dinosaure plus féroce que le Tyrannosaure qui rappelle un scénario digne de ‘’Jurassic Park’’, le film de Steven Spielberg. Toutes vérifications faites, il n’en était vraiment rien !

Pour revenir à la croustillante histoire de l’étrange femme au baluchon, il  y a lieu  de déduire que, même s’il est vrai que « les voies du seigneur sont impénétrables’’, nous sommes face à un autre scénario purement chimérique, juste bon pour inspirer un réalisateur de film d’horreur en panne d’idée. Car, les faits sont d’une telle gravité que, s’ils étaient vrais et réels, les autorités compétentes auraient déjà vite fait de se saisir de l’affaire pour lancer l’alerte et peut-être même fermer les écoles, le temps que la ‘’vieille maléfique’’ soit mise hors d’état de nuire. 

Mais-enfin, on doit positiver et tâcher de voir le bon côté de la chose, car une telle histoire peut servir d’épouvantail pour amener nos enfants à se méfier de tout individu douteux qu’ils viendraient à rencontrer dans les couloirs du quartier ou sur les chemins de l’école. Le même genre de tactique que celle du fameux animal imaginaire ‘’mangeur d’enfant’’ appelé ‘’Goutou’’, jadis, invoqué pour faire taire un enfant qui pleure au fond de la nuit. Pour simuler le cri effroyable du ‘’Goutou’’, quelqu’un se mettait derrière la maison pour frotter une spatule (baguette en bois) contre une calebasse renversée à l’aide de la cendre, et cela produit un bruit strident et lugubre qui vous ferait dresser les cheveux sur la tête.  Et le tour est joué !…

Assane Soumana(onep)