Lancement de la campagne humanitaire en chirurgie endoscopique par une équipe de médecins spécialistes saoudiens : Plus de 100 personnes tout âge confondu concernées par les interventions

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociale, Dr. Illiassou Idi Mainassara a parrainé hier matin, le lancement de la campagne médicale volontaire des interventions chirurgicales des voies urinaires menée par des médecins spécialistes saoudiens en partenariat avec ceux de l’Hôpital général de référence (HGR). Cette campagne qui a démarré le 9 Décembre 2021 pour une durée de onze jours (11) jours a déjà concerné trente (30) personnes sur une programmation de soixante (60) patients. La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite au Niger, Dr. Zaid Muklid Alharbi, le directeur général de l’Hôpital général de référence, Pr. Eric Adehossi.

Cette action louable a été fortement appréciée par le ministre de la Santé. Dr Idi Illiassou Mainassara a saisi cette opportunité pour rappeler que la coopération entre le Niger et le royaume d’Arabie saoudite ne date pas d’aujourd’hui. En effet a-t-il avancé, rien que pendant la période du Covid-19, plusieurs appuis du royaume d’Arabie saoudite ont été réceptionnés dans le cadre de la lutte contre cette maladie. «Je dirai que le royaume fait partie des premiers partenaires qui ont aidé le Niger face à cette pandémie», a-t-il confié, ajoutant que ce geste vient confirmer la solide relation de coopération qui existe entre le Royaume d’Arabie Saoudite et le Niger.

Pour Dr. Illiassou Idi Mainassara, cette campagne qui est en train de se réaliser vient à point nommé parce que la plupart des malades, surtout les cas compliqués qui sont enregistrés dans les hôpitaux sont évacués à l’extérieur à coût de centaines de millions de Francs. «Et ces évacuations grèvent gravement le budget de la santé. Cela constitue donc un soulagement aussi bien pour le gouvernement que pour les malades qui vont bénéficier de cette chirurgie», a-t-il dit.

Pour sa part, l’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite a précisé que cette campagne est un projet du Roi Salman, serviteur des Deux Saintes Mosquées et va concerner plus de (100) personnes vulnérables tout âge confondu. Dr. Zaid Muklid Alharbi a notifié que le Royaume d’Arabie Saoudite s’emploie à venir en aide aux pays frères à travers plusieurs canaux dont les assistances et secours humanitaires et médicaux. D’où a-t-il souligné, la création du ‘’Centre Roi Salman du secours et des actions humanitaires’’ à travers lequel se concentrent toutes les actions humanitaires du Royaume au profit des nécessiteux car la préservation de la vie et de la dignité de l’être humain est très importante pour le Roi.

Quant au DG de l’Hôpital général de référence, il a exprimé solennellement ses remerciements et sa profonde gratitude à la coopération saoudienne qui a toujours accompagné l’HGR dans ses missions. Pour le Professeur Eric Adehossi, cette campagne présente plusieurs avantages pour l’Hôpital général de référence car elle permet la reprise de la coopération avec les partenaires techniques et financiers qui s’est quelque peu émoussée avec la pandémie de la COVID-19. Elle permet aussi et surtout de renforcer les capacités des spécialistes à travers un transfert de compétences et enfin de bénéficier de consommables et matériels qui sont laissés à titre de don à l’HGR afin de permettre aux équipes de poursuivre leur travail.

Après ces interventions, le ministre de la Santé accompagné de l’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite et du directeur général de l’Hôpital général de référence ont rendu visite aux patients qui vont subir les interventions chirurgicales. Ces derniers ont exprimé toute leur gratitude à l’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite.

 Rahila Tagou(onep)