Message du Ministre de l’Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire à l’occasion de la première édition de la journée nationale des ONG, aujourd’hui 16 juin 2022 : « Aujourd’hui, les ONG se positionnent comme un pilier important sur lequel l’Etat s’appuie pour promouvoir le développement à la base et répondre aux urgences…», déclare M. Maman Ibrahim Mahaman

Discours

« Mesdames et messieurs,

Notre pays le Niger célèbre, ce 16 juin 2022, la première édition de  la journée nationale des ONG. Cette célébration vient en application de l’article 61 du décret du 24 février 2022 règlementant les interventions des ONG au Niger.

En effet, le Niger a engagé depuis le milieu des années 80 une politique d’émergence des ONG et Associations qui a été continuellement soutenue et encouragée avec la mise en place de divers instruments d’ordre juridique, administratif, financier et fiscal  qui ont produit des effets positifs importants.

Ces résultats ont été obtenus grâce aux efforts de l’Etat mais également grâce à la mobilisation des citoyennes et des citoyens qui se sont appropriés cette liberté d’association consacrée par nos différentes Constitutions, en créant massivement des ONG et des Associations. Il faut aussi noter que ces résultats sont un des fruits de la solidarité internationale vigoureusement manifestée par les ONG étrangères et les partenaires techniques et financiers du Niger qui soutiennent cette dynamique depuis son démarrage.

Aujourd’hui, les ONG se positionnent comme un pilier important sur lequel l’Etat s’appuie pour promouvoir le développement à la base et répondre aux urgences dont la recurrence est de plus en importante dans notre pays.

C’est fort de ce constat, que SEM MOHAMED BAZOUM, Président de la République, Chef de l’Etat a reconnu officiellement les efforts des ONG lors de la rencontre qu’il a eue avec les Responsables de ces organisations le 1er décembre 2021.

Mesdames et messieurs ;

A côté de ce tableau fort reluisant, le dignostic réalisé sur le secteur des ONG au Niger a également fait apparaître des préoccupations liées à la gestion et à l’évolution de ce secteur qui, si on ne prend garde, vont compromettre la survie à moyen à terme de ce précieux instrument de développement chèrement bâti. Il s’agit notamment :

• De la question de la transparence dans les interventions ;

• Des risques d’instrumentalisation des ONG/AD à des fins de financement du terrorisme et de blanchiment des capitaux ;

• De la problématique de l’alignement des interventions des ONG aux priorités sectorielles et spatiales nationales ;

• De la qualité du partenariat entre les différents acteurs du secteur;

• De la coordination des interventions des ONG ;

• Du financement du secteur.

Pour répondre à ces préoccupations, le Gouvernement  envisage d’organiser sous le haut patronage de SEM OUHOUMOUDOU MAHAMADOU, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, des assises nationales pour le recadrage des interventions des ONG selon une approche participative et inclusive.

La tenue de ces assises qui interviendra dans les prochains jours constituera un espace où il sera mis en commun les contributions des différents acteurs afin de parvenir à un diagnostic partagé et des recommandations objectives et réalistes qui feront l’objet d’un plan d’actions dont la mise en œuvre se fera de façon participative.

C’est pourquoi, le thème central de cette première édition de la journée nationale des ONG au Niger portera sur : l’amélioration de la performance du secteur des ONG.

Vive la solidarité nationale et internationale !

Vive le mouvement des ONG et Associations de Développement !

Vive le Niger !

Je vous remercie ! ».