Niamey : Réception de la nouvelle morgue au cimetière musulman de Yantala

Société

Le président du Conseil de Ville de Niamey, Le député maire Oumarou Dogari Moumouni a réceptionné le vendredi 24 décembre, la nouvelle morgue au cimetière musulman de Yantala. Ce cadre avec les commodités relatives au respect des morts met ainsi fin aux cortèges funéraires qui traversaient la ville. Ce qui éviterait aussi les éventuels accidents qui peuvent se produire sur le chemin et permettra d’accompagner les morts en toute intimité. La cérémonie a été marquée par la présence du promoteur de cet édifice, des responsables de la Ville de Niamey, ainsi que ceux dy système sanitaires et des leaders religieux.

Cette nouvelle unité de conservation de corps avant leur récupération par les familles ou proches répond aux exigences et commodités prévues par l’Islam. Elle a été réalisée par un généreux donateur. Selon les autorités de la ville, elle fonctionnera en discontinue c’est-à-dire du matin jusqu’au soir (8h à 17h). Elle comprend entre autres de blocs administratifs, un bloc d’état civil, quatre salles de lavage de morts en raison de deux pour chacun de deux sexes, une chambre mortuaire comprenant une trentaine de casiers, un espace réservé à la sécurité, les espaces de toilettes et ablutions, un magasin de stockage de produits nécessaires et un grand espace de prière pour les morts.

En réceptionnant les clés de cette nouvelle infrastructure, le président du Conseil de Ville de Niamey a, au nom de ses administrés, remercié le généreux donateur pour ce geste louable qui permet d’accompagner les morts dignement à leur dernière demeure. Pour le député maire, ce geste tant attendu par la population de la capitale vient ainsi soulager certaines préoccupations de celle-ci relatives au rite funéraire. Louant la vision désintéressée du constructeur de cette nouvelle morgue, le président du Conseil de Ville de Niamey a dit que la Ville de Niamey n’a donné que l’autorisation sans contrepartie.

«Aujourd’hui, je suis particulièrement fier de venir récupérer les clés de cet ouvrage pour les remettre au responsable de ce centre. Un centre qui va contribuer à ce que nous accompagnons nos morts de la manière la plus digne possible sans craindre les embouteillages ou d’éventuels accidents de cortège. Désormais pratiquement tout se fera sur place», a assuré M. Oumarou Dogari Moumouni.

Par ailleurs, le président du Conseil de Ville de Niamey a invité la population de la capitale et les leaders religieux à une bonne utilisation de cet édifice. Il a annoncé à la population l’intention du constructeur d’élargir cet espace au besoin à travers des travaux d’extension. M. Oumarou Dogari Moumouni a invité les bonnes volontés à s’inspirer de ce bel exemple pour accomplir des actions bénéfiques et profitables à la communauté. Selon le député maire, la morgue n’est pas seulement dédiée aux morts, c’est aussi un endroit qui doit être vivant, qui a besoin d’un certain nombre d’ingrédients pour son bon fonctionnement. «Toute action entrant dans le cadre du bon fonctionnement de cette infrastructure est la bienvenue», a-t-il ajouté. Le président du Conseil de Ville de Niamey a précisé que les contributeurs peuvent, à tout moment, s’adresser aux responsables de ce centre pour remettre leurs contributions.

Présent à cette cérémonie, le président de l’Association Islamique du Niger (AIN), Cheikh Djibril Soumaila Karanta a, nom de la communauté musulmane, du Niger salué cette initiative qui participe positivement dans la vie de la communauté. Il a prié Allah pour que l’initiateur puisse avoir la rétribution de son geste auprès d’Allah. Le président de l’AIN a ensuite invité les uns et les autres à lui emboiter les pas à travers des actions de ce genre. Selon Cheikh Djibril Soumaila Karanta, ce geste entre dans le cadre de la ‘’Sadaqua Jariya’’, autrement dit une œuvre dont les récompenses parviendront à l’initiateur jusqu’à la fin du temps tant que l’ouvrage est utilisé.

 Mamane Abdoulaye(onep)