Ouverture de la deuxième édition du festival « Rayons d’Afrique » : « La fondation NOUR adhère entièrement à l’objectif de ce festival », a déclaré la représentante de la première Dame

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le festival ‘’Rayons d’Afrique’’ a débuté le vendredi 29 octobre dernier à l’Espace Soleil d’Afrique de Niamey. Durant trois jours, des festivaliers venus de plusieurs pays d’Afrique assistent à plusieurs activités, notamment une résidence d’artistes plasticiens pour une formation et création, des conférences sur le développement humain, une soirée de Networking, c’est-à-dire une mise en relation des entrepreneurs, des foires et expositions de promotion de produits de transformation locale, une soirée culturelle, tremplin africain pour artistes en herbe et en point d’orgue une soirée de Gala. 

C’est le ministre de la culture, du tourisme et de l’artisanat par intérim, M. Sekou Doro Adamou qui a présidé la cérémonie de lancement dudit festival en présence de Mme Ouhoumoudou Hadiza la représentante de la Première Dame du Niger  marraine du festival, de la promotrice du festival, Mme Sani Fatouma Morou, etc. 

Dans son discours d’ouverture M. Sekou Doro Adamou a témoigné sa gratitude à la Première Dame Hadiza Bazoum, Présidente de la Fondation Nour, qui a bien voulu rehausser l’éclat de la cérémonie, en acceptant de la parrainer. Ainsi, il a rappelé que le festival Rayons d’Afrique, est un cadre idoine de création et de partage d’expérience entre artiste et leaders modèles de réussite. « Je voudrais relever pour m’en réjouir que le festival Rayons d’Afrique revêt un double impact pour mon département ministériel, car il permet non seulement le renforcement des capacités des artistes plasticiens, dessinateurs et photographes mais aussi leur offre une occasion d’exposer leurs produits », a notifié M. Sekou Doro Adamou.

Pour la représentante de la Première Dame, ce festival constitue une véritable occasion du donner et du recevoir. Selon elle, le festival ‘’Rayons d’Afrique’’ est à la fois une vitrine pour l’artisanat d’art nigérien et un cadre de partage d’expérience, à travers des activités phares. « La Fondation Nour accorde un intérêt tout particulier à ce festival. En effet, la Fondation Nour, que j’ai l’honneur de représenter poursuit entre autres objectifs la promotion de l’égalité des chances, l’autonomisation des jeunes et le renforcement de la résilience des communautés. Du reste, cet engagement est en parfaite cohérence avec celui de Son Excellence Monsieur Mohamed Bazoum , Président de la République, Chef de l’Etat qui a promis un Programme de sauvegarde du Patrimoine Culturel et un Programme de développement de la créativité au peuple nigérien. La fondation NOUR adhère entièrement à l’objectif ultime de ce festival, qui est de contribuer à construire l’esprit créatif africain à travers des femmes et des jeunes mieux formés et engagés pour induire le nécessaire changement de comportements », a déclaré la représentante de la représentante de la Première Dame, Mme Ouhoumoudou Hadiza.

Très revigorée pour la réussite de la deuxième édition de l’évènement, la promotrice du festival, Mme Sani Fatouma Morou a invité les festivaliers à la découverte et à la lecture esthétique des productions. « Vous allez découvrir des œuvres animées par une indéniable énergie créatrice, des œuvres capables de vous faire succomber à la magie des couleurs, des œuvres que vous regarderez avec les yeux brillants d’une profonde émotion, forte, souvent incontrôlable, à vous faire vibrer ou chavirer. Vous aurez tout loisir de les observer, de les analyser, de les approprier selon votre imaginaire », a-t-elle assuré.

Lors de l’ouverture du festival, le public a visité les stands d’exposition des produits artisanaux et des œuvres artistique. Par la même occasion des artistes comme Idi Sarki du Niger, Dicko et Fils du Burkina Faso, etc. ont galvanisé l’assistance à travers leurs prestations.

Abdoul-Aziz Ibrahim et Haoua Atta(onep)