Remise de Matériels et Equipements offerts par le Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme à la CNDH : Du matériel mobilier et informatique d’une valeur de 5.838.448 FCFA

Société

Le président de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH), M. Maty Elhadj Moussa a réceptionné, le jeudi 16 décembre 2021 à Niamey, un don de mobiliers de bureau et de matériel informatique offert par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme. D’une valeur de 5.838.448 FCFA, ce don est composé de deux bureaux ordinaires avec retour et tiroirs à caisson, deux fauteuils ergonomiques pour bureau, huit chaises visiteurs, deux armoires métalliques, deux ensembles de tables de réunions de dix places modulables, deux ordinateurs portables avec leurs accessoires, et deux imprimantes multifonctions en couleur. Il vise à appuyer la commission pour l’installation de deux antennes régionales, précisément dans les régions de Maradi et de Tahoua.

En réceptionnant ce matériel, le président de la CNDH a indiqué que ce don vise à renforcer les capacités opérationnelles de ladite institution afin de lui permettre d’accomplir convenable ses missions de promotion et de protection des droits de l’homme sur l’ensemble du territoire national. Selon M. Maty Elhadj Moussa, cet appui vient après la dotation de la commission, par ce projet d’un site web de nature à permettre aux citoyens victimes de violations des droits humains, de saisir la CNDH de leurs plaintes en ligne sans avoir à se déplacer dans les locaux.

Le président de la CNDH, a souligné que cet ancrage de la CNDH dans toutes les régions du pays, lui a permis d’être plus proche des populations à la base, lesquelles s’orientent de plus en plus vers ces antennes soit pour porter plainte ou pour bénéficier des conseils divers et avisés en vue de faire valoir leurs droits, chaque fois que de besoin. Pour M. Maty Elhadj Moussa, la signature des documents de transfert de ces équipements marque un tournant décisif dans la réalisation des actions salvatrices que la CNDH et le Haut Commissariat de l’ONU mènent ensemble dans le cadre du partenariat fécond qu’ils entretiennent.

Pour sa part, le représentant de la Haute commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme au Niger, M. Omer Kebiwou Kalameu, a souligné le rôle clé de la CNDH dans le système de protection des droits de l’homme au Niger. C’est pourquoi le HCDH a prévu dans le cadre de ce projet plusieurs activités pour

renforcer les capacités opérationnelles et techniques de la CNDH afin de lui permettre de remplir efficacement sa mission constitutionnelle de promotion et de protection des droits de l’homme au Niger. Il s’agit entre autres de l’appui à l’amélioration de son système de réception des plaintes, y compris la possibilité pour les victimes de violations des droits de l’homme de faire des plaintes en ligne à travers le site web, et l’appui à l’installation de deux antennes régionales dont l’une à Tahoua et l’autre à Maradi.

Expliquant cette option,  M. Omer Kebiwou Kalameu a souligné qu’en faisant le choix stratégique de ces deux activités, le HCDH entend soutenir dans les efforts de rapprocher les services de la CNDH des populations rurales qui constituent les couches les plus vulnérables des citoyens et qui ne disposent pas de moyens de recours en cas de violation de leurs droits. Il a assuré que le HCDH continuera d’accompagner la CNDH dans la densification de ses activités et surtout dans la poursuite du renforcement du maillage territorial afin que personne ne soit laissée sur le côté.

De son côté l’ambassadeur de l’Union Européenne, Dr Ionette Denisa Elena, a précisé que l’Union Européenne est un partenaire du Niger dans le domaine des droits humains et de la CNDH de longue durée. Elle a ajouté que l’appui de l’Union Européenne s’inscrit dans un cadre global, régional et national. Dr Ionette Denisa Elena d’indiquer que l’UE travaille directement avec la CNDH et contribue au renforcement des capacités de l’institution pour l’exercice de sa mission de protection des droits humains. Un deuxième appui à la CNDH s’est focalisé sur la protection des défendeurs des droits humains.

L’ambassadeur de l’Union Européenne a réitéré l’engagement de l’UE à soutenir la CNDH mais aussi les actions en faveur de développement institutionnel et organisationnel, le renforcement de son dispositif d’investigation et de traitement des cas de violations des droits humains y compris les missions de vérification des faits.

Farida Ibrahim Assoumane(onep)