Réunion des ministres de la Défense du Niger et du Bénin : Renforcement de la coopération militaire entre les deux pays avec la signature d’un accord

Société

Après une journée d’échanges sur la situation sécuritaire au niveau du Niger et du Bénin, la réunion qui a regroupé les ministres de la Défense Nationale des deux pays a pris fin hier après-midi, par la signature d’un accord de coopération militaire. Cet accord signé par le ministre Alkassoum Indattou pour le Niger et le ministre Nouatin Fortuné Alain pour le Bénin, rapprochera davantage les deux pays en termes de gestion sécuritaire et leur permettra de mieux coordonner leurs actions dans le cadre de la lutte contre le phénomène du terrorisme qui les touche. 

Ces échanges interviennent à un moment où les deux pays voisins font face à la montée du terrorisme avec des attaques des  deux côtés et surtout au niveau de la zone de trois frontières. Les deux pays entretiennent déjà de bonnes relations de coopération économiques et sécuritaires. Cet accord est venu en quelque sorte formaliser le cadre de coopération militaire entre le Niger et le Bénin.

A l’issue de ces échanges, le ministre de la défense nationale du Niger, M. Alkassoum Indattou a salué la délégation Béninoise conduite par le ministre en charge de la Défense du Bénin M. Nouatin Fortuné Alain pour cette marque d’intérêt qu’accorde ce pays à la coopération militaire avec le Niger. Selon lui,  le Bénin est la voie par laquelle l’essentiel des exportations et des importations du Niger passent. « Ce qui est aux yeux de nos autorités quelque chose d’irremplaçable. Mieux le pipeline que le  Niger est en train de construire passera aussi par le Bénin. Ce qui voudrait dire que les deux pays sont liés à la fois géographiquement et économiquement », a expliqué le ministre de la Défense Nationale du Niger.

Relativement à la situation sécuritaire, le ministre Alkassoum Indattou a rappelé que le Niger fait face aux attaques terroristes il y a une dizaine d’années. « Ce qui a provoqué des pertes en vie humaine à la fois dans le rang de nos Forces de défense et de sécurité et dans la population civile. Malgré les difficultés, le Niger est devenu un modèle, une source d’inspiration pour les autres pays confrontés par ce phénomène. Ce qui a permis au Niger de jouer le rôle d’acteur influençant dans le combat contre le phénomène », a-t-il relevé.

« Si aujourd’hui le Bénin a besoin de l’appui dans ce domaine, le Niger est disposé à aider ce pays frère. Si le Burkina-Faso aussi a besoin de notre soutien, le Niger est aussi prêt à le soutenir. Le Niger est prêt à accompagner les autres pays pour renforcer leur résilience », a fait savoir le ministre Indattou. Par ailleurs, il a dit que ce geste fait partie des actions qui renforcent aussi la coopération régionale pour une lutte efficace contre l’ennemi commun.

De son côté, le Ministre délégué auprès du Président de la République chargé de la Défense nationale du Bénin a dit que la signature de cet accord marque une ère de coopération sur le plan défense et de sécurité entre nos deux pays. « Cette coopération existait mais elle n’était pas formelle car le Niger n’a jamais hésité quand il s’agit d’apporter son appui sur tous le plan à notre système de défense et de sécurité. Mais il est nécessaire que cette relation soit formalisée. Ce qui permettra d’une part d’échanger des renseignements et d’envisager des opérations conjointes entre les deux pays pour empêcher l’avancée du terrorisme dans nos territoires », a-t-il déclaré.

Le ministre Nouatin Fortuné Alain a fait remarquer que de tous les pays sahéliens qui ont été impactés par ce fléau de terrorisme, l’on remarque que la meilleure résilience vient du côté du Niger. « Le Bénin veut tirer profit de l’expérience du Niger, partager notre vision pour renforcer la sécurité entre les deux pays surtout au niveau du parc de W », a-t-il conclu.

Mamane Abdoulaye(onep)