Santé/ Projet SURGE : L’OMS fait don de 5 véhicules et une plateforme numérique au profit du ministère en charge de la Santé publique

Non classé

Le ministre de la Santé publique, de la population et des affaires sociales, Dr Illiassou Idi Maïnassara a réceptionné le lundi 13 juin dernier, un don offert par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Ce don composé de 8 véhicules 4X4 dont les 3 sont en cours d’acquisition, et d’une plateforme numérique s’inscrit dans le cadre du Projet intitulé «Renforcement et utilisation des groupes de riposte à la situation d’urgence- SURGE». Ce projet conçu par le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique vise à renforcer les capacités des pays à pouvoir se mobiliser et répondre aux urgences de santé publique dans les 24 à 48 heures suivant leur confirmation.

«Cette acquisition vient renforcer les multiples appuis dont bénéficie notre pays dans le cadre de la préparation et de la réponse aux urgences de santé publique» a affirmé le ministre en charge de la  Santé publique. Par ailleurs, Dr Illiassou Idi Maïnassara a notifié que le projet SURGE vise à fournir un soutien d’urgence aux pays qui ont besoin de renforcer leurs capacités dans la préparation aux situations d’urgence de santé publique et la détection et la riposte contre toute situation de santé publique. «Mon département ministériel accorde un intérêt particulier à la mise en œuvre de la feuille de route de ce projet. Nous nous réjouissons de cet important appui qui cadre bien avec les objectifs de notre Gouvernement qui privilégie les interventions visant l’amélioration de la santé de la population en général et la riposte contre toute situation de santé publique en particulier», a déclaré Dr Illiassou Idi  Maïnassara.

Auparavant, la représentante de l’Organisation Mondiale de la Santé Dr Blanche Anya a rappelé que c’est à la suite de la mission de cadrage de l’équipe des urgences du Bureau Régional de l’OMS Afrique qui a séjourné au Niger du 19 au 24 Février 2022, qu’une feuille de route comprenant 24 activités critiques a été élaborée avec un chronogramme précis. Ainsi, un mémorandum d’entente entre le Gouvernement du Niger et l’OMS a été signé le 29 avril 2022. Dr Blanche Anya a relevé les progrès enregistrés dans le cadre dudit projet, notamment la sélection des 50 personnels du projet, l’acquisition de cinq véhicules sur 8 véhicules 4X4 fournis ; l’octroi de la salle de coordination SURGE au COUSP avec l’installation d’une plateforme numérique pour les formations en ligne, les équipements du COUSP, etc.

«Sur les 1 000 000 USD prévus dans ce programme pour la gestion des éventuelles urgences, 500 000 USD sont déjà disponibles au bureau OMS et les modalités d’utilisation sont en cours de définition par le comité de pilotage du programme et l’OMS. La liste des équipements, médicaments et consommables médicaux d’une valeur de près de 250,000 USD est en cours d’élaboration par le comité de pilotage en vue de leur commande dans les prochains jours, et le pays devrait identifier rapidement un espace de stockage additionnel», a annoncé la représentante de l’OMS au Niger avant de souhaiter que les véhicules soient utilisés à bon escient. Dr Blanche Anya a souhaité aussi que les autres aspects du Projet soient complétés rapidement, notamment les modalités d’utilisation des fonds destinés à la riposte, la finalisation de la liste des équipements, médicaments et consommables médicaux en vue de leur commande urgente et l’identification rapide, d’un espace de stockage additionnel.

Peu après la réception des véhicules, une délégation composée des représentants du Ministère en charge de la santé et ceux de l’OMS s’est rendue au niveau du bâtiment abritant la plateforme numérique qui facilitera la coordination des activités des équipes sur le terrain. Ainsi, la délégation a visité tous les compartiments et les différentes installations numériques de cette plateforme. Les officiels ont mis cette visite à profit pour participer à une séance de formation interactive où plusieurs localités sont interconnectées au Centre des Opérations d’Urgence.

Abdoul Aziz Ibrahim et Mourtala Alhassane

(stagiaire)