Sensibilisation des autorités administrative et coutumière sur la seconde enquête harmonisée sur les ménages : 33 quartiers repartis sur les 5 arrondissements communaux de Niamey concernés par l’opération

Société

Le gouverneur de la région de Niamey, M. Oudou Ambouka a procédé hier matin au lancement de la campagne d’information et de sensibilisation des autorités administrative et coutumière sur la réalisation de la seconde  enquête harmonisée sur les conditions de vie des ménages dans la région de Niamey. Cette enquête, s’inscrit dans le cadre de la production régulière de données pertinentes, fiables et comparables dans le temps et entre les pays de l’UEMOA pour le suivi de la pauvreté et des conditions de vie des ménages. En effet, elle vise à renforcer la disponibilité et l’accessibilité des données sur la pauvreté.

Cette enquête en cours sur l’ensemble du territoire national concerne pour la région de Niamey un échantillon de trente-trois (33) quartiers repartis sur les cinq (5) arrondissements communaux de la région de Niamey.

Procédant au lancement de la campagne d’information et de sensibilisation des autorités administrative et coutumière, le gouverneur de la région de Niamey, M. Oudou Ambouka a déclaré que cette importante opération de collecte de données organisée dans tous les Etats membres de l’UEMOA est financée par le Programme d’Harmonisation et de Modernisation des Enquêtes sur les conditions de vie des ménages (PHMECV) de la Commission de l’UEMOA. Ce projet vise à réaliser deux enquêtes composées de deux phases sur les conditions de vie de ménages dans les huit Etats membres.

Au Niger, le projet est piloté par l’Institut National de la Statistique (INS) qui, à l’instar des INS des autres pays membres de l’UEMOA, a réalisé la première enquête en 2018/2019. La seconde enquête qui est en cours de réalisation a commencé au cours de la première semaine du mois de novembre 2021.

Ainsi a dit M. Oudou Ambouka, l’objectif de cette rencontre est de sensibiliser les autorités administrative et coutumière de la région de Niamey afin d’obtenir leur adhésion et leur collaboration effective ainsi que celle des communautés et des ménages échantillons. «C’est donc un devoir de demander la participation effective de tous et leur soutien aux équipes de collecte qui ont été déployées au niveau de la région» a ajouté le gouverneur de la région de Niamey. Car, il s’agit pour le gouvernement à travers cette enquête d’intensifier les actions afin d’améliorer les conditions de vie de la population et de réduire la pauvreté au Niger.

 Rahila Tagou(onep)