Système d’Informations sur les Marchés Agricoles : Hausse des prix moyens des principaux produits

Société

A l’image du mois passé, la situation des marchés agricoles est marquée au cours de ce mois, par une hausse des prix moyens des principales denrées agricoles. Cette évolution des prix peut s’expliquer par la diminution de leurs offres sur les marchés suivis face à une demande de plus en plus importante en cette période d’intenses activités agricoles. D’un côté, des institutions accroissent leurs demandes, pour continuer l’assistance en faveur des populations touchées par le déficit alimentaire et de l’autre, par les consommateurs finaux à faible revenu pour des réserves de ménage. Cependant, les prix moyens de maïs et de l’ail affichent des légères diminutions et ceux du poivron séché, du riz importé, et du niébé restent presque identiques à leurs niveaux du mois passé, du fait de l’amélioration de leurs offres sur les marchés.

Comparé au mois de juillet 2021 et à la moyenne des cinq dernières années, Les niveaux de prix sont supérieurs pour tous les principaux produits, à l’exception du maïs, du poivron séché et du souchet gros rhizome qui accusent des diminutions en variation annuelle.

I. SITUATION DETAILLEE DES PRIX SUR LES MARCHES

APPRECIATION DES MARCHES ET ANALYSE DES PRIX

Une animation relativement bonne, du fait de la disponibilité des produits et de la présence des acteurs (consommateurs, commerçants, maraîchers et éleveurs) sur les marchés.

1.2 CEREALES

Le mil

Le prix moyen du mil au cours de ce mois se situe à 329 FCFA/kg, enregistrant ainsi une légère hausse de 3% par rapport à son niveau du mois passé, à cause non seulement de la pleine période de soudure mais aussi et surtout à cause l’épuisement progressif du stock ménager et commerçant. La demande du mil continue à se faire sentir sur les marchés.

Le prix plancher est relevé à Mirriah (250 FCFA/kg).

Le prix plafond quant à lui, est enregistré à Abala (455 FCFA/kg).

Le prix moyen de ce produit connait une hausse de 11% et 22% respectivement par rapport au niveau de la même période de l’année passée (2021) et à la moyenne des cinq dernières années (2017-2021).

Le sorgho

A l’image du mil, le prix moyen national du sorgho affiche une sensible hausse de 2% par rapport à celui du mois passé, en raison de la diminution de l’offre du produit sur les marchés suivis.

Le maïs

Contrairement aux céréales locales, le prix moyen national du maïs affiche une légère baisse de 2% par rapport au mois passé, à cause de la bonne disponibilité de cette céréale sur les marchés face à une demande relativement stable.

Le prix moyen national se situe actuellement à 297 FCFA/kg contre 302 FCFA/kg précédemment.

Le prix le plus bas (222 FCFA/kg) est relevé à Birni-N’Gaouré ; le prix le plus élevé est observé à Gouré (391 FCFA/kg).

Comparé à son niveau de l’année passée à la même période, le prix moyen reste stable et par rapport à la moyenne des cinq dernières années, le prix moyen du maïs est en hausse de 20%.

Le riz importé

A l’instar du mois passé, le prix du riz importé ne connait pas de variation significative à cause de l’abondance de ce produit sur les marchés, abondance liée à l’approvisionnement satisfaisant et régulier assuré en grande partie, par les commerçants nigériens. Les prix par kilogramme ont oscillé dans la fourchette « 411-600 » FCFA, soit un prix moyen de 499 FCFA.

Ce prix n’a connu que des faibles variations par rapport aux périodes de comparaison : annuelle (+2%) et quinquennale (+5).

Le riz local

Le prix moyen national du riz local affiche une hausse de 8% par rapport à son niveau du mois précédent, en raison de la réduction de l’offre du produit sur les marchés suivis.

Le prix moyen national se situe actuellement à 447 FCFA/kg contre 414 FCFA/kg précédemment.

Le prix le plus bas est observé à Gaya (400FCFA/kg) et le plus élevé (694 FCFA/kg) sur le marché de Kirtachi.

Le prix moyen du riz local, comparé à la même période de l’année passée et la moyenne des cinq dernières années, est en hausse de 1% et 16% respectivement.

1.2 PRODUITS DE RENTE

L’ail

Le prix moyen de l’ail connaît une légère baisse de 1% par rapport au mois écoulé, à cause de l’amélioration de son offre sur les marchés suivis.

Le prix moyen se situe actuellement à 1.638 FCFA/kg contre 1.656 FCFA/kg le mois antérieur.

Le prix le plus bas (816 FCFA/Kg) est collecté à Gouré et le prix le plus élevé (4.256 FCFA/Kg) est pratiqué à Belbeji.

Comparé à la moyenne quinquennale et au mois de juillet 2021, le prix moyen de l’ail connait une hausse significative de 34% et 9% respectivement.

L’arachide coque

Au cours de ce mois de juillet, la moyenne des prix de l’arachide coque se situe à 562 FCF/KG. Par rapport à son niveau du mois de juin, ce prix est en légère hausse de +3%. Cette hausse peut être induite par l’épuisement du stock de ce produit.

Le prix minimum (245 FCFA/Kg) est enregistré à Bankilaré et le prix maximum (964 FCFA/Kg) est relevé à Abalak.

Par rapport à la même période de l’année 2021 et à la moyenne des cinq dernières années, le prix moyen de l’arachide coque est en hausse de 17% et 31% respectivement.

Le niébé

Le prix moyen du niébé n’enregistre pas de changement notable par rapport à celui du mois passé, en raison de l’équilibre entre l’offre et la demande du produit sur les marchés suivis.

Il s’établit actuellement à 590 FCFA /Kg contre 588 FCFA /Kg le mois précédent.

Le prix le plus bas (350 FCFA/Kg) est enregistré à Magaria et le plus élevé (875 FCFA/Kg) à Kirtachi.

Par rapport à la même période de l’année 2021 et à la moyenne des cinq dernières années, le prix moyen connaît une hausse de 6% et 34% respectivement.

L’oignon

Le prix moyen de l’oignon en ce mois d’août, s’évalue à de 360 FCF/KG. Ce prix connaît une montée de +10% par rapport à son niveau du mois précédent. Cette situation est due à l’amenuisement de son offre sur les marchés suivis.

Le prix le plus bas (113 FCFA/Kg) est pratiqué à Galmi et le prix le plus élevé (1.512 FCFA/Kg) est relevé à Belbedji.

Par rapport à la même période de l’année passée et à la moyenne quinquennale, le prix moyen de l’oignon connaît une hausse de 5% et 4% respectivement.

Le poivron séché

Le prix moyen du poivron, au cours de ce mois, ne connaît pas de variation notable par rapport à son niveau du mois passé, en raison de l’amélioration de l’offre du produit sur les marchés suivis.

Il s’établit à 2.773 FCFA/Kg contre 2.769 FCFA/Kg le mois précédent.

Les prix varient entre (1.000 CFA/Kg) à Tchintabaraden et (6.622 FCFA/Kg) à Bermo.

Par rapport à la même période de l’année passée et la moyenne des cinq dernières années, le prix moyen est en baisse de 13% et 1% respectivement.

Le souchet petit rhizome

Le prix moyen de ce produit est en hausse de 2% par rapport à son niveau du mois passé, du fait de la diminution de l’offre du produit sur les marchés suivis.

Il est actuellement à 461 FCFA/kg contre 427 FCFA/kg le mois précédent.

Le prix le plus bas (234 FCFA/kg) est collecté à Sabon Machi et le prix le plus élevé (680 FCFA/Kg) est pratiqué à Iférouane.

Comparé à son niveau de l’année passée à la même période et à la moyenne quinquennale, le prix moyen a connu une hausse de 1% et 36% respectivement.

Le souchet gros rhizome

Le prix moyen du souchet gros rhizome accuse une hausse de 4% par rapport à celui du mois passé, à cause de la détérioration de son offre sur les marchés suivis. Il se situe à 557 FCFA/kg contre 533 FCFA/kg précédemment.

Le prix le plus bas (288 FCFA/Kg) est collecté à Mirriah et le prix le plus élevé (754 FCFA/Kg) est pratiqué à Gothèye.

Comparé à son niveau de juillet 2021, le prix moyen est en baisse de 1% et à la moyenne des cinq dernières années, le prix moyen est en hausse 30%.

 Le sésame

Tout comme le mois passé, le sésame n’échappe pas cette hausse de prix constatée pour les autres produits de rente. Il est observé une hausse de son prix de 11% par rapport à son niveau du mois précédent. Son prix actuel se situe à 1.016 FCFA/kg.

Le prix le plus bas (431 FCFA/Kg) est collecté toujours à Bandé, et le prix le plus élevé (2.563FCFA/Kg) est pratiqué à Say.

Comparé au mois de juillet 2021 et à la moyenne quinquennale, le prix moyen du sésame est en hausse de 53% et 50% respectivement.

 La tomate séchée

Tout comme le mois passé, le niveau du prix de la tomate séchée continue son envol sur tous les marchés suivis.

Le prix moyen au niveau national est de 1.540 FCFA/kg contre 1.294 FCFA/kg le mois passé, soit une augmentation de 19%. Le prix le plus bas (566 FCFA/Kg) est collecté à Mirriah et le prix le plus élevé (3.125 FCFA/Kg) est pratiqué à Gaya.

Comparé au mois de juillet 2021 et à la moyenne quinquennale, le prix moyen est en hausse de 30% et 9% respectivement.

(Source : Bulletin mensuel des produits

agricoles n°304 du mois de juillet 2022)