Tahoua: Elaboration du plan d’actions triennal du Conseil régional pour le pilotage du projet REEL Mahita

Société

Le projet de Renforcement de l’entrepreneuriat en élevage, REEL Mahita financé par  l’Agence Belge de développement ENABEL, organise, depuis le lundi 3 octobre 2022 à Tahoua, et ce pour 5 jours, un atelier d’élaboration du Plan d’actions triennal de Conseils régionaux pour le pilotage de programme de la formation professionnelle, entrepreneuriale et l’insertion des jeunes et des femmes.

Le Projet REEL Mahita, partie intégrante du nouveau programme de coopération bilatérale entre la Belgique et le Niger pour la période 2022-2026, s’aligne sur les stratégies de développement du Niger. Ledit programme ambitionne de soutenir des objectifs sectoriels essentiels au Niger que sont l’apprentissage scolaire, l’état de santé, l’état nutritionnel, le système de protection sociale, l’entrepreneuriat et l’emploi des jeunes et des femmes. Il accorde aussi une attention particulière aux droits des femmes, à la digitalisation, à la préservation des ressources naturelles et au climat.

A travers le présent atelier, il est question de définir la feuille de route pour le pilotage, au titre de la région de Tahoua, du programme de la formation professionnelle entrepreneuriale et l’insertion des jeunes et des femmes, par le Conseil Régional. Les participants ont aussi eu droit à une clarification des résultats attendus ainsi que les mécanismes de suivi et évaluation du projet à 15.600.000 euros de budget.

Le projet interviendra, souligne-t-on, dans deux régions (Dosso et Tahoua) avec une petite incursion à Tillabéri, pour la création d’emploi et de valeur à travers la professionnalisation des acteurs, l’accompagnement des jeunes dans un parcours d’insertion professionnelle et entrepreneuriale et enfin le renforcement d’un environnement favorable au développement des systèmes alimentaires durables.

A l’ouverture des travaux de l’atelier, le Secrétaire général du Conseil régional de Tahoua, M. Mahamadou Maliki a rassuré que son institution, honorée par la confiance placée en elle pour le pilotage du projet, ne ménagera aucun effort dans la mission à lui assignée par rapport aux différentes activités qui seront menées. Et ceci, a-t-il dit, en parfaite collaboration avec tous les acteurs concernés par la mise en œuvre du projet.

Ismaël Chékaré, ONEP-Tahoua