Tillabéri : L’honorable Moussa Sadou Kalilou intronisé 15ème Chef de canton de Sakoira

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Né le 3 juillet 1962 à Sakoira, (chef-lieu de canton de la commune urbaine de Tillabéri), Dr Moussa Sadou Kalilou a été élu chef de canton de Sakoira, le 22 février 2020, après la disparition de son prédécesseur, le défunt Amirou Sadou Mossi. Le nouveau chef coutumier dudit canton a été intronisé, le samedi 3 juillet dernier. Des députés nationaux, dont le président de l’Assemblée Nationale M. Seyni Oumarou, des membres du gouvernement, le Gouverneur de la région de Tillabéry, M. Ibrahim Tidjani Katiala, des chefs traditionnels et coutumiers de la région de Tillabéri ainsi que des personnalités, venues de l’intérieur et de l’extérieur du Niger, auxquels s’est ajoutée une marée humaine étaient présents à la cérémonie d’investiture.

C’est par une démonstration des rites sonantché que la cérémonie d’intronisation a débuté, suivie par d’autres prestations culturelles, des hommages et des allocutions.

Parmi les intervenants, Dr Moussa Hamidou Talibi, Rapporteur Général de la CNDH et ressortissant du canton de Sakoira, a retracé la généalogie de la chefferie de Sakoira et présenté la riche biographie du nouveau Amirou Moussa Sadou Kalilou. Après ses études secondaires et supérieures, ce dernier a occupé plusieurs postes de responsabilité dans le domaine de la santé, dont le dernier avant son élection, est celui du directeur régional de la Santé publique de Tillabéry. Sa patience, sa disponibilité, son sens d’écoute et du travail bien fait ont aussi été évoqués par l’intervenant. Dr Moussa Hamidou Talibi a présenté ses vives félicitations au nouveau chef de canton avant de lui présenter ses souhaits de bonne chance dans l’accomplissement de la lourde mission dont il vient d’en être investie.

«Nous souhaitons à notre illustre chef de canton, qui vient de rejoindre notre chefferie traditionnelle, beaucoup de chance, longévité, santé, prospérité, patience, réussite et courage. Nous lui demandons de bien vouloir suivre l’exemple de ses prédécesseurs en  gérant ses administrés avec parcimonie et justice, en les protégeant et en prenant soin d’eux», a souhaité le représentant de l’Association nationale des chefs traditionnel (ANCT).

Pour Ousseïni Boubé, un des doyens de ladite localité, qui a pris la parole, cette cérémonie revêt trois significations. «Elle est d’abord le triomphe de la démocratie consacrée par les élections ; puis elle est la confirmation du choix des populations du canton de Sakoira et de la confiance qu’elles ont placée en leur nouveau chef et enfin, elle marque l’investiture du chef élu dans ses nouvelles fonctions combien difficiles eu égard à la multitude des attentes légitimes et parfois antagoniques à satisfaire. Surtout par ces temps d’insécurité que connait notre région».

A la suite du gouverneur et de Dr Talibi, M. Boubé a, à cet effet, demandé à l’ensemble des populations du canton de Sakoira en général et aux princes héritiers en particulier d’apporter leur concours à leur frère afin de l’aider à bien accomplir sa mission. D’autres sages conseils ont été prodigués à l’honorable Moussa Sadou Kalilou par d’autres intervenants. «A l’égard des autorités constituées, sachez entretenir les relations les plus courtoises et faites preuve de dévouement et de sacrifice dans l’exercice de vos fonctions, soyez patient, attentif, persévérant et animé d’une foi inébranlable dans la recherche du bonheur, de la paix, de la quiétude et de la prospérité des populations de votre canton ; comportez-vous en chef intègre ayant une probité exemplaire ; faites preuve de rigueur morale pour administrer votre canton dans la transparence et la justice», lui ont-t-ils conseillé. 

Rappelons que la chefferie de canton de Sakoira regroupe 11 villages administratifs à savoir Sakoira, Namari Goungou, Bonfeba, Fallelebéri I & II, Diamballa, Tillakayna, Daïze, Mari, Tagantassou, Ayawane. Tous participent au collège électoral pour l’élection du chef de canton.

Mahamadou Diallo(Envoyé Spécial) (onep)