Tournoi des Grandes Vacances de la Commune 2 de Niamey : La force Barkhane appuie l’organisation de la compétition

Sport

Les TGV battent leur plein aussi bien à Niamey la capitale, qu’au niveau des huit régions du Niger. Il faut dire que le phénomène «TGV» creuset de regroupement sain de la jeunesse de notre pays a aujourd’hui gagné tous les départements, toutes les communes, et même certains gros villages et campements rivalisent autour du ballon rond. L’objectif visé à travers l’organisation de ces regroupements de la jeunesse nigérienne est le renforcement de la cohésion entre jeunes, d’une part et de l’autre, la promotion du sport en général, et du football à la base en particulier.

Pour les équipes de la ligue nationale ou de la Super ligue, c’est une véritable occasion qui leur est offerte pour détecter les jeunes talents et essayer de les enrôler dans leurs effectifs. Pour les organisateurs de ces TGV, le dénominateur commun reste et demeure invariablement le manque de sponsoring. En effet, ce petit coup de pousse des partenaires est indispensable pour créer l’émulation au sein de cette jeunesse friande de sport. Mais à l’épreuve de la réalité on se rend compte que les sociétés et autres entreprises traînent les pieds lorsqu’il s’agit de dénouer le cordon de la bourse pour aider ces jeunes dans l’organisation de ces TGV, qui ne demandent pourtant pas de gros investissements, et qui drainent un public incommensurable autour des aires de jeu.

A la commune 2 de Niamey, un Conseiller municipal a eu l’ingénieuse idée d’approcher la force française Barkhane, présente depuis quelques mois dans notre pays pour solliciter son appui dans le cadre de l’organisation du TGV de la commune. Elle a répondu

favorablement à sa requête, en acceptant de sponsoriser l’événement sportif et donc d’associer son image à cette grande compétition de la jeunesse sportive de la commune 2 de Niamey.

Le coup d’envoi de ce tournoi sera donné le 4 septembre prochain au quartier Boukoki de Niamey. C’est assurément là un bel exemple de collaboration avec les forces de défense et de sécurité. Une collaboration qui peut s’étendre en termes d’accompagnement dans la mise en place des infrastructures sportives pour les jeunes dans les quartiers et même les écoles de toutes les régions de notre pays.

Conformément à la volonté des Forces Armées Nigériennes (FAN) et en coordination avec elles, l’armée française participe aux actions contre les groupes armés non étatiques dans le cadre de l’opération nigérienne “Almahaou”.

Oumarou Moussa(onep)