Visite de la ministre en charge de la Protection de l’Enfant au centre d’accueil des enfants en difficultés : Mme Allahoury Aminata Zourkaleini appelle à plus de soutien en faveur du Centre

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Dans le cadre de la célébration de la journée de l’enfant africain, la ministre de la promotion de la femme et de la protection de l’enfant s’est rendue, mercredi dernier en fin d’après-midi, au centre d’accueil des enfants en difficultés de Niamey pour s’enquérir des conditions d’accueil des enfants, ainsi que de leur hébergement sur place et des conditions de travail du personnel. A la fin de la visite, Mme Allahoury Aminata Zourkaleini, entourée de ses plus proches collaborateurs, a distribué des kits cadeaux aux pensionnaires, avant d’appeler à une plus grande mobilisation de l’Etat et des bonnes volontés pour que le centre devienne une référence nationale.

Dès son arrivée, la ministre de la promotion de la femme et de la protection de l’enfant, Mme Allahoury Aminata Zourkaleini, a tenu à faire le tour des dortoirs et des espaces intérieurs afin de s’assurer des conditions d’accueil et de vie des pensionnaires qui sont sous la tutelle de son ministère. Malgré l’encadrement et l’accompagnement du ministère en charge de la protection de l’enfant qui assure la disponibilité des produits de première nécessité, elle avoue que les enfants qui y séjournent ont besoin de beaucoup plus d’assistance et d’amour. Pour la ministre en charge de la protection de l’enfant, il est important de faire des « gestes » qui donnent le sourire aux enfants car, poursuit-elle, ils ont besoin d’affection « plus que nos enfants et petits-enfants qui sont à la maison ».

Mme Allahoury Aminata Zourkaleini se félicite des bonnes volontés qui se manifestent volontairement pour venir en aide au centre d’accueil des enfants en difficulté familiale. Elle promet d’œuvrer pour que les autorités s’intéressent davantage à ses enfants. « Nous sommes en train de faire le lobbying pour que ces enfants soient dans les meilleures conditions d’hébergement, notamment par la construction d’un vrai centre de référence », dit-elle, tout en ajoutant que sous sa tutelle, le ministère en charge de la protection de l’enfant travaillera à une mise en œuvre effective de la politique de protection de l’enfant dans sa totalité.

La responsable du centre, Mme Ly Aïssata, se réjouit de voir que pour la première fois, des cadeaux sont remis aux pensionnaires du centre d’accueil des enfants en difficulté familiale à l’ occasion de la journée de l’enfant africain et remercie la ministre Allahoury pour cette innovation. Elle souligne que les difficultés auxquelles font face sa structure, notamment l’insuffisance des nourrices pour bien prendre soin des enfants.

Le centre d’accueil des enfants en difficulté familiale est créé par les autorités en 1979 et occupait un espace contiguë à la maternité Issaka Gazobi avant d’être transféré au village de la francophonie en 2019. Il comptabilise actuellement 25 pensionnaires âgées de 0 à 4 ans.

Par Souleymane Yahaya(onep)