Visite de travail et d’amitié du Président de la République à Brazzaville, au Congo : SE. Issoufou Mahamadou prend part à l’inauguration de l’Université Denis Sassou N’Guesso (UDSN) de Kintélé

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey, le vendredi 5 février 2021 en début de soirée, de retour de Brazzaville, au Congo, où il a effectué une visite de travail et d’amitié. Lors de son séjour dans la capitale congolaise, le Président Issoufou Mahamadou a eu, le jeudi 4 février 2021, un entretien en tête-à-tête avec son homologue congolais, SEM Denis Sassou Nguesso. Le vendredi 5 février, le Président de la République a pris part à la cérémonie officielle d’inauguration du premier module de l’Université Denis Sassou N’Guesso (UDSN) de Kintélé, 9ème Commune de Brazzaville.

Outre SEM Issoufou Mahamadou, le Président congolais avait comme invités de marque à cette cérémonie, les Présidents du Sénégal SEM Macky Sall et de la Guinée Bissau, SEM Umaro Sissoco Embalo. La Première Dame Antoinette Sassou Nguesso, les Présidents du Senat et de l’Assemblée Nationale du Congo, le Premier Ministre, les responsables de l’enseignement supérieur ainsi que le Secrétaire Général du CAMES ont, entre autres, assisté à cette cérémonie.

C’est dans une ambiance festive, avec une forte mobilisation de jeunes notamment la première promotion des étudiants de l’UDSN, que s’est déroulé cet événement historique et plein de symboles pour le Congo. En effet, ce complexe universitaire, voulu et concrétisé par le Président Denis Sassou N’Guessou, vient s’ajouter à la première université du pays (Université Marien Ngouabi), créée il y a 50 ans, «pour répondre notamment au besoin d’adéquation entre formation et emploi». Cette nouvelle université va ainsi offrir au Congo «une élite adaptée aux enjeux nouveaux» dont l’intelligence artificielle, le big data, l’aménagement urbain et l’environnement.

Erigée sur la chaine collinaire de la ville naissante de Kintélé, l’Université Denis Sassou Nguesso est un complexe intégré, bâti sur un terrain de 350 ha. Il est prévu, à terme, la construction de 53 bâtiments pour 36,5 hectares de surface bâtie, formant ainsi l’espace universitaire capable de recevoir environ 30.000 étudiants.

Pour la rentrée académique 2020/2021, il a été suggéré l’achèvement de onze bâtiments qui vont abriter notamment l’Institut Supérieur des Sciences Géographiques, d’Aménagement et Environnement, l’Institut Supérieur d’Architecture, Urbanisme, Bâtiments et Travaux Publics, les Facultés des Sciences et Techniques I et II. Le coût global de toutes les infrastructures s’élève à 241,6 milliards de FCFA.

«L’UDSN se veut être cet instrument d’intégration à bien d’égards. En raison de la qualité évidente des jeunes africains auxquels elle est destinée et dont le témoignage du sourire et des regards d’aujourd’hui, rehaussés par la présence des Chefs d’Etat africains (dont SEM Issoufou Mahamadou) que nous saluons avec déférence, l’UDSN communique la joie d’une Afrique qui gagne. On peut finalement dire sans sourciller que Denis Sassou Nguesso vient de réaliser une autre percée dans l’histoire panafricaine : histoire universitaire en l’occurrence», a déclaré dans un discours, le Ministre congolais de l’Aménagement, de l’Equipement et des Grands Travaux, M. Jean Jacques Bouya.

A l’instar de M. Bouya, le Ministre de l’Enseignement Supérieur, M. Bruno Jean-Richard Itoua a, dans son discours, salué, au nom du Gouvernement de la République du Congo, la présence des Présidents du Niger, du Sénégal et de la Guinée Bissau à cette cérémonie. M. Itoua a souhaité «la plus chaleureuse bienvenue «aux hôtes de marque du Président Dénis SassouNguesso et leur a exprimé sa profonde gratitude. «C’est un grand honneur de vous accueillir aujourd’hui», a-t-il dit à l’endroit des trois Chefs d’Etat.

Il faut noter que le Recteur de l’UDSN a également remercié les Chefs d’Etat dont SEM Issoufou Mahamadou pour leur présence à cette inauguration avant d’offrir à chacun d’entre eux une toge de l’université, «symbole de la vie universitaire.».

Après la coupure du ruban symbolique par le Président congolais, consacrant l’inauguration officielle de l’université, les personnalités présentes à cette cérémonie ont visité les différents compartiments de ce complexe intégré. Lors de cette visite des lieux, les quatre Chefs d’Etat se sont adressé aux étudiants de la première promotion de l’UDSN qui suivaient des cours dans un amphithéâtre.

«L’intégration par le savoir constitue la meilleure voie de l’intégration du continent africain», a déclaré le Président Issoufou Mahamadou

Dans une intervention devant les étudiants, le Président Issoufou Mahamadou a souligné l’importance de la formation, une composante essentielle du développement. «Aujourd’hui, l’Afrique est à une étape décisive de son intégration sur tous les plans», a indiqué SEM Issoufou Mahamadou, rappelant que les Chefs d’Etat africains viennent de lancer, le 1er janvier dernier, la Zone de Libre Echange Continentale (ZLECAf).

Le continent a d’autres projets d’intégration des infrastructures, des plans communs d’industrialisation ainsi que des programmes communs de développement agricole, a-t-il ajouté. «Mais, pour que tous ces projets soient réussis, il faut des capitaux», a-t-il souligné précisant que «quand on parle de capitaux, on ne parle pas que du capital financier.». «Il faut surtout parler du capital le plus précieux. Et ce capital, c’est l’homme. Il faut le former, l’instruire», a-t-il affirmé.

«Cette université est un excellent outil que le Président (Denis Sassou Nguesso) offre non seulement au Congo, mais à l’Afrique, pour développer le capital humain dont l’Afrique a besoin pour son intégration, pour son développement économique et social», s’est réjoui le Président de la République. «Je vous souhaite bonne chance, beaucoup de succès. Vous êtes l’avenir du Congo, vous êtes l’avenir de l’Afrique», a-t-il dit à l’endroit des étudiants, qui lui ont répondu favorablement par une salve d’applaudissements.

Le Chef de l’Etat était accompagné, dans ce déplacement, de M. Foumakoye Gado, Ministre d’Etat, Directeur de Cabinet par intérim du Président de la République.

Abdourahmane Alilou AP/PRN