Visite des députés au cimetière de Yantala : Constater les dégâts causés par les pluies diluviennes sur les tombes

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Une délégation des députés membres de la Commission des affaires sociales et culturelles de l’Assemblée Nationale conduite son président, l’honorable Hassoumi Tahirou Mayaki s’est rendue le 24 juillet dernier au cimetière musulman de Yantala à Niamey. Cette visite effectuée sur instruction du président de l’Assemblée Nationale a pour but de constater les dégâts causés par la dernière pluie sur les tombes.

Selon le député Hassoumi Tahirou Mayaki, le spectacle est désolant et l’Assemblée Nationale va promptement réagir en apportant des matériaux de travaux pour refermer certaines tombes.
Sur le terrain, les musulmans de bonne foi se sont déjà mobilisés pour boucher les gros trous causés par les eaux de pluie. L’information des dégâts a été relayée sur les réseaux sociaux et les médias ont fini par convaincre des citoyens sur la nécessité de réparer les tombes endommagées. Ils sont nombreux, des hommes et des femmes de tout âge qui se sont retrouvés au niveau du cimetière pour assainir les lieux.
Les députés se sont mobilisés comme les membres du comité de salubrité du cimetière pour participer à l’action citoyenne. «Nous lançons un appel à la population de Niamey de venir aider ceux qui sont déjà sur place en train de travailler nos dernières demeures», a déclaré le président de la Commission des affaires et sociales de l’Assemblée nationale.

Selon le responsable de la salubrité du cimetière de Yantala, le député maire, président du Conseil de ville de Niamey, M. Oumarou Moumouni Dogari a mis à leur disposition 100 voyages de latérite et de sable. Les acteurs de la salubrité, ne disposant pas de moyens, appellent également au soutien de la population notamment en véhicules pour évacuer les herbes et autres déchets enlevés du cimetière.
Il faut rappeler que, le cimetière est un équipement urbain et un service public. Pour cela, la Ville de Niamey doit prendre des dispositions nécessaires pour renforcer les dispositifs et les équipes affectés sur place, revoir l’organisation et la gestion des cimetières ou mettre en place une meilleure organisation pour qu’il ait de l’ordre, de la discipline et conséquemment des services de qualité.
Enfin, le Prophète (PSL) a recommandé aux musulmans de visiter les tombes afin de se souvenir de la mort et de faire des invocations pour les morts qui doivent être respectés comme les vivants.

Seini Seydou Zakaria(onep)