Visite du ministre en charge de l’Elevage dans plusieurs fermes avicoles et pastorales : M. Tidjani Idrissa AbdoulKadri impressionné par les investissements réalisés et encourage les producteurs

Société

Conformément à la démarche du gouvernement consistant à féliciter, encourager et soutenir les initiatives privées dont l’objectif est de combattre l’insécurité alimentaire au Niger et même atteindre un jour l’autosuffisance alimentaire, le ministre de l’Elevage, Porte-parole du gouvernement, M. Tidjani Idrissa Abdoul Kadri, multiplie les visites aux producteurs privés engagés dans cette optique. C’est ainsi qu’il a visité, le jeudi 15 septembre 2022, plusieurs fermes à  Niamey et dans ses alentours.

L’ objectif affiché par le ministre et ses collaborateurs à travers ce travail de terrain est d’échanger avec les producteurs, connaître les défis auxquels ils sont confrontés, noter leurs attentes et voir les voies et moyens pour que l’Etat nigérien les accompagne mais et surtout pour voir quels impacts peuvent avoir leurs interventions sur l’économie nationale.

C’est ainsi que le ministre AbdoulKadri, à la tête d’une forte délégation, comprenant notamment le gouverneur de Niamey, les élus communaux et plusieurs cadre du Ministère, a successivement visité la ferme pastorale ‘‘HAZAGOU’’ de Mme Boureima Maimouna, sis au quartier Diaspora ; la ferme avicole ‘‘NUSEB’’ de M. Mourtala Himadou à quelques encablures du village de Bartchawal sur la route de Balleyara, ; la ferme avicole ‘‘AVINIGER’’, située au quartier Saguia, dans le 5ème Arrondissement de Niamey, dirigée par M. Guy Vankesterene et la ferme pastorale ‘‘Kadimbo’’, sis à une trentaine de kms de Niamey sur la route de Say et dont le promoteur est M. Mohamed Boukar Amadou. A chaque étape le ministre et sa délégation ont visité les différents compartiments des établissements visités.

Après avoir été accueillie par les différents responsables desdits fermes, la délégation ministérielle a eu plusieurs explications et des détails sur le fonctionnement des fermes, leurs productions journalières, mensuelles, annuelles et surtout sur les multiples difficultés qu’ils rencontrent, notamment à cause de l’importation massive de poulets de chairs et d’œufs, la concurrence déloyale. Les responsables de ces fermes avicoles et pastorales ont demandé au ministre en charge de l’Elevage, d’être leur porte-parole auprès du Gouvernement, pour les aider à faire face au coût élevé de la production au Niger comparé aux autres pays. Tirant la synthèse de ces visites, le ministre Tidjani Idrissa AbdoulKadri a, au-delà de l’ampleur de ces investissements, dit qu’il s’agit de voir également les opportunités que le gouvernement peut offrir à ces promoteurs, pour non seulement leur faciliter l’écoulement des produits, intéresser les Nigériens à consommer la production locale d’une part et soutenir les auteurs de ce genre d’initiatives dans l’élargissement de leurs activités en renforçant leurs capacités tant du point de vue technique que financier dans la mesure du possible, d’autre part.

«Ces visites visent essentiellement à encourager l’ensemble des Nigériens à s’investir chacun dans le domaine où il peut faire mieux pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire dans notre pays», a-t-il déclaré. «Nous prenons l’engagement de soutenir ces initiatives privées au mieux que, nous pouvons le faire et demander aux promoteurs de ces projets d’améliorer leur gestion pour être au top de la modernité, car les consommateurs deviennent de plus en plus exigeants. Ils ont besoin non seulement de la qualité mais aussi de la traçabilité de ce qu’ils consomment. Nous devons faire en sorte que, l’Elevage participe davantage à la croissance économique de notre pays», a martelé le ministre, Porte-parole du gouvernement.

Emerveillé par le dévouement, la volonté et les importants sacrifices consentis par ces investisseurs, pour produire, créer des emplois, diversifier leurs produits et promouvoir les produits locaux, le ministre Abdoulkadri, n’a pas tari d’éloges et d’encouragements à l’endroit de ces derniers, tout en promettant l’accompagnement de l’Etat dans leurs initiatives.

Mahamadou Diallo(onep) (Envoyé Spécial)