Lancement de la première édition du Hackathon  Cuir’Innov 2022 : Promotion de la chaine des valeurs cuirs et peaux pour répondre aux besoins locaux

Société

Dans le cadre de l’amélioration de la qualité et de la commercialisation des produits artisanaux locaux en cuirs et peaux, la Chambre de Métiers de l’Artisanat du Niger (CMANI) a organisé, le vendredi 16 septembre 2022 avec l’appui financier de la Délégation de l’Union Européenne, à travers le Programme de Compétitivité pour l’Afrique de l’Ouest (PCAO), la 1ère édition du Hackathon  Cuir’Innov 2022. Placé sous le thème «Fabrication de sacs d’écoliers en cuir local», cette édition a été lancée par le ministre du Commerce, M. Alkache Alhada, en présence du ministre  de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, du représentant de la Délégation de l’Union Européenne ainsi que de plusieurs invités.

Pour cette première édition, il s’agit de mettre en compétition des équipes des 5 grands bassins de production de cuirs et peaux à savoir les régions d’Agadez, de Maradi, de Tahoua, de Niamey et de Zinder dans la conception et la fabrication des articles en cuirs et peaux compatibles au pouvoir d’achat des Nigériens. A cette occasion, le ministre du Commerce a précisé que, les chaines de valeurs cuirs et peaux constituent un enjeu stratégique pour le développement économique et social du Niger. En effet, dit il, le développement des chaines de valeurs cuirs et peaux cadre bien avec le Programme de la Renaissance Acte III de SE. Mohamed  Bazoum, Président de la République, Chef de l’Etat et du Plan de Développement Economique et Social (PDES 2022 2026), notamment en son axe stratégique N°3 «Transformation structurelle de l’économie».

M. Alkache Alhada devait ajouter que l’organisation d’une compétition dénommée Hackathon Cuir’Innov Edition 2022 est un événement au cours duquel des équipes d’artisans, de designers et de cost-killers se réunissent durant plusieurs jours autour d’un projet collaboratif de création et d’innovation. Elle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du PCAO. «Le choix du thème de la compétition Hackathon Cuir’Innov 2022: «Fabrication de sacs d’écoliers en cuir local»  n’est pas fortuit en cette veille de rentrée scolaire pour l’année académique 2022-2023. Cela dénote du souci de tous les acteurs de la chaine de valeurs cuirs et peaux à soutenir les efforts des autorités pour assurer une éducation de qualité à tous les enfants du Niger», a indiqué le ministre du Commerce.

Pour sa part, le président de la Chambre de Métiers de l’Artisanat du Niger (CMANI), M. Alassane Abdou a expliqué que, le Hackathon est un terme anglophone emprunté du domaine de l’informatique qui traduit la mise en compétition des équipes au tour d’un sujet bien défini pour une problématique bien déterminée, parfois pendant deux jours et demi pour booster l’innovation et l’ingéniosité des participants devant un grand public. «Le rôle et la contribution de l’artisanat dans l’économie nationale sont énormes. L’artisanat nigérien est très riche et diversifié à travers ses deux cent quatre-vingt-onze (291) métiers répertoriés, présents aussi bien en milieu urbain que rural. Il est pratiqué en grande partie par les jeunes et les femmes qui sont les couches sociales les plus importantes de la population. Il constitue, à n’en point douter, un réel levier de développement économique et social, créateur d’emplois durables et pourvoyeur de formation et d’employabilité des futures générations des entrepreneurs» a-t-il affirmé.

Par  ailleurs, M. Alassane Abdou a salué les autorités pour leur ferme volonté et leur fort engagement en faveur de la promotion de l’artisanat. Il a aussi exprimé sa reconnaissance aux partenaires qui accompagnent le Niger dans l’amélioration de la compétitivité du secteur de l’artisanat et dans la valorisation de la chaine de valeur cuirs et peaux.

Auparavant, le Secrétaire général adjoint du gouvernorat de Niamey, M. Guimbé Koché Rajiou s’est réjoui du choix porté sur la région de Niamey pour abriter cet événement. «Cet événement témoigne de l’intérêt des autorités à améliorer la compétitivité du secteur de l’artisanat, notamment la chaine de valeur cuirs et peaux à travers la promotion, la commercialisation et la consommation de nos produits artisanaux locaux», a-t-il indiqué.

Yacine Hassane(onep)