Cinéma : Fort engouement des jeunes acteurs à la séance de casting du film ‘’Koumba’’

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le samedi 22 janvier 2022, aux environs de 9h, un vent froid et agressif soufflait sur la capitale. Au quartier Plateau précisément à l’hôtel Bravia, une véritable ambiance règnait.  Et pour cause, le casting pour le projet d’un film, dénommé ‘’Komba’’ porté par la maison de production Artisan Production.

A bord de motos, de véhicules, et piétons, les candidats sortaient de tous les coins, indifférents à cette fraicheur, qui s’abat sur la capitale. A l’intérieur de l’hôtel, les candidats, tout âge confondu sont assis dans la salle d’attente et d’autres dans une queue pour des séances photos. Smartphones en mains, dans des styles ‘’Swagga’’ (bien saper), les plus confiants face au questionnement du jury font des selfies pour détendre l’atmosphère, en attendant l’installation des membres du jury, composés des figures emblématiques du cinéma et de la culture en général dont Edouard Lompo, Aicha Maky, Haidiza Bazé, Idrissa Touré, Sani Magori, Mazou Maiga, Rabiou Taro, etc.

L’exercice est tout simple pour les candidats. Il s’agit de prendre un ticket, attendre son tour, se présenter devant le jury pour défendre sa candidature. L’accès à la salle du jury est exclusivement réservé aux candidats et à la coordinatrice du film ‘’Koumba’’.

Ce casting est la phase consacrée pour sélectionner les candidats ayant les profils et les caractéristiques physiques, de personnalité et technique recherchée pour la réalisation du film ‘‘Koumba’’. A cette occasion, des jeunes acteurs se sont fortement mobilisés et manifestent leur adhésion au projet.

Selon la coordinatrice du processus de la réalisation du film ‘’Koumba’’ Roukayatou Oualette, ce casting est une étape très importante. «Cette phase de sélection est l’étape la plus importante, parce que sans acteurs il n’y a pas de production. Aujourd’hui, nous cherchons tous les talents possibles. Nous cherchons des acteurs principaux, des acteurs secondaires, des figurants, des silhouettes. Nous cherchons toute personne qui veut travailler dans le monde du cinéma et qui sait avoir le talent. Je sais qu’au Niger on n’en manque pas. Nous allons commencer la phase de tournage que nous espérons lancer en février 2022. Nous espérons réellement qu’avec ce film, le Niger reprendra sa place dans le monde de cinéma» estime Roukayatou Oualette.

Kitari, artiste et acteur nigérien vient de se présenter devant les membres du jury. Il sort très confiant. «Je suis quelqu’un qui aime énormément le cinéma. J’ai eu envie de faire partie de cette aventure et je suis venu tenter ma chance. En tant qu’acteur je pense que je suis confiant et que j’aurai la chance de porter ma petite pierre à l’édifice» déclame le candidat Kitari.

Notons que le film ‘’Komba’’ est un projet de Jaloud Zainou Tangui à travers la maison de production Artisan Production. Le réalisateur met ce projet en chantier après la réalisation de deux films dont son premier long métrage ‘’La fille du Gouverneur’’, sorti il y a 10 ans et un moyen métrage ‘’Le Mil de la mort’’. A travers ce troisième film long métrage, le réalisateur souhaite mettre en lumière des problématiques inhérentes à la société Nigérienne, sahélienne et africaine de nos jours, notamment, la tolérance, le vire ensemble, la ‘’rue connexion’’, les différences créées par les humains et comment les transcender, etc. La question religieuse sera aussi au centre de ce projet. Cette question sera abordée à travers une histoire d’amour, qui s’apparente à un chemin de croix.

Abdoul-Aziz Ibrahim(Onep)