Lancement du Projet d’Innovations Digitales pour les Agro-Pasteurs du Niger (IDAN) : Un Projet innovant pour améliorer la résilience des agriculteurs et des éleveurs par le digital

Société
Spread the love

Sharing is caring!

L’Organisation Néerlandaise de Développement (SNV) met en œuvre le Projet d’Innovations Digitales pour les Agro-Pasteurs du Niger (IDAN), financé par l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas au Niger. Le lancement de ce projet, présidé par le ministre de l’Elevage, Porte-parole du gouvernement, M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri, s’est déroulé, le samedi 28 mai 2022 à Niamey. L’objectif du projet IDAN est ‘‘D’accroître la résilience et la sécurité alimentaire des ménages agricoles et pastoraux par la génération de bénéfices économiques et sociaux liés à l’utilisation d’une offre de solutions numériques intégrée dans un service innovant’’. Il vise ainsi à permettre à 35.000 exploitants agricoles et pastoraux au Niger, dont 15% de femmes et de jeunes, d’utiliser une offre intégrée de solutions numériques pour augmenter leurs revenus de 10% et grâce à l’interopérabilité, de 5.000 exploitants agricoles pastoraux dans sa zone d’intervention. Ce projet innovant, entend donc, contribuer à l’inclusion numérique et financière des femmes et des jeunes issus des communautés agricoles et pastorales et, pour ce faire intègre dans sa stratégie de mise en œuvre l’approche fondée sur l’égalité de genre et l’inclusion sociale (EGIS). Le projet IDAN qui intervient dans les régions de Dosso, Tahoua et Tillabéri a une durée de vie de 3 ans (avril 2021-mars 2024), et est financé à hauteur de plus de trois (3) milliards FCFA. Des allocutions, des projections de documents, des contributions, des questions-réponses, des animations culturelles étaient notamment au menu de cette activité, qui a réuni tous les acteurs de mise en œuvre des activités dudit projet.

Procédant au lancement de cette activité, le ministre de l’Elevage, porte-parole du gouvernement, M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri a remercié le Royaume du Pays-Bas notamment pour les appuis qu’il apporte pour développer l’agriculture et l’Elevage au Niger à travers de nombreux projets et programmes. « Au nom du Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum et de S.E Ouhoumoudou Mahamadou, Premier ministre, Chef du Gouvernement, je présente tous nos remerciements et notre profonde reconnaissance au Royaume du Pays-Bas et à la SNV, pour le soutien multiforme qu’ils ne cessent d’apporter à notre pays, dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et l’amélioration des conditions de vie de nos populations», a déclaré le ministre Idrissa Abdoulkadri. Dans son mot de bienvenue, le chargé des Programmes Agriculture de SNV, M. Mahamadou Badiel, a rappelé les interventions de la SNV et quelques résultats importants obtenus depuis plus de quarante ans au Niger. M. Badiel a notamment cité : le projet ‘‘Les Jeunes Entreprennent et s’Emploient au Niger (JEEN)’’, qui intervient à Tahoua et Zinder, financé par l’Union européenne et le Gouvernement Néerlandais; le Programme 2SCALE, qui est un programme d’incubation et d’accélération de l’industrie agro-alimentaire inclusive en Afrique ; le Programme Mobilité Pastorale Transfrontalière apaisée et Stabilité sociale au Sahel (MOPSS); le Programme Pro-Arides (Programme Agro-alimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique au Sahel, pour une durée de 10 ans et le Programme ABC (Composante Biodigesteurs Africain). «A travers ces projets et programmes, qu’elle met en œuvre, SNV contribue aux côtés du gouvernement à améliorer les conditions de vies de milliers de Nigériens», a déclaré Mahamadou Badiel. Le chargé des Programmes Agriculture de SNV a ensuite sincèrement remercié les différents partenaires de sa structure pour leur accompagnement et leur soutien pour promouvoir l’utilisation de la technologie pour promouvoir l’agriculture nigérienne, afin d’éradiquer la faim et la pauvreté au Niger et au Sahel. Quant à l’Ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Niger, S.E Paul Tholen, il a d’abord tenu à faire le constat ayant conduit la SNV, avec l’appui financier des Ambassades du Pays-Bas dans le Sahel, a initié le Projet IDAN. « Chaque jour, les agro-pasteurs, doivent prendre des décisions qui sont nécessaires pour assurer leur subsistance. Il s’agit du choix d’acheter des intrants ou pas, de savoir quand et à quel prix vendre leur lait, peaux, bétails, céréales et légumes, mais aussi des décisions quand et vers où migrer avec leurs troupeaux », a noté M. Tholen. Selon lui, ces décisions quotidiennes sont basées sur des informations qui passent de bouche-à-oreille ou arrivent par la radio. Mais comme dans le reste du monde, a-t-il poursuivi, les agro-pasteurs au Niger sont de plus en plus des propriétaires d’un téléphone portable. Un portable est un excellent outil pour demander et recevoir d’informations fiable, vite et à tout moment. « Ainsi, la SNV a saisi cette tendance pour initier des programmes qui visent à faire de la téléphonie mobile un outil qui contribue à l’amélioration de la production agro-pastorale et ainsi à la résilience des agro-pasteurs», a indiqué l’Ambassadeur. Le diplomate a ajouté que le Projet IDAN est un programme important car il a le potentiel de contribuer substantiellement à une dynamisation et un renforcement des secteurs d’agriculture et d’élevage au Niger. « Notre conviction est fondée sur trois éléments clés : les innovations introduites par le projet, la pérennité du modèle et l’offre des services à l’échelle. Ces trois éléments prometteurs ensemble nous font croire que le projet IDAN pourrait devenir un ‘‘changeur du jeu’’ dans la vie des agropasteurs du Niger », a estimé M. Tholen. Il a ajouté que l’IDAN introduira deux innovations afin de répondre davantage aux besoins d’information des agro-pasteurs, notamment avec un centre d’appel et un marché virtuel.  Ainsi, selon lui, IDAN mettra en place un centre d’appel qui sera un moyen pour les producteurs d’avoir accès et d’utiliser des informations et des données géo-satellitaires, ainsi que des conseils appropriés qui renforceront leur productivité. Ce système réduira l’exposition des ménages aux risques par une prise de décisions fondées sur des informations utiles et opportunes, et des conseils adaptés à leurs besoins. IDAN permettra, par ailleurs, d’accroitre les opportunités d’affaires, les transactions et la valeur économique au sein des chaînes de valeur, en créant un système facilitant, à travers le téléphone, les transactions commerciales autour des produits agropastoraux. « Nous sommes ici pour exprimer notre intention de commencer, développer et réaliser ensemble un rêve. Cela exige que chaque partenaire, présent ici aujourd’hui, joue son rôle. L’Ambassade des Pays-Bas est prête à jouer le sien », a lancé le diplomate. Notons que comme dans les autres pays, la SNV intervient au Niger dans trois secteurs : l’Agriculture, l’énergie, et l’eau.

Mahamadou Diallo(onep)