Médias : L’ONG Save The Children sensibilise les journalistes sur la santé, l’éducation et la protection des droits des enfants dans les zones d’urgence

Société
Spread the love

Sharing is caring!

L’ONG Save The Children a organisé le jeudi 9 juin dernier, à son Bureau National, un atelier de formation de deux jours et ce au profit des médias publics et privés sur la santé, l’éducation et la protection des droits des enfants dans les zones d’urgence. Cet atelier de formation vise à faciliter la collaboration avec Save The Children pour le renforcement des capacités des journalistes concernant les approches sur les grands sujets qui concernent les enfants dans les situations d’urgence et sur l’accès à ces zones d’insécurité.

Lors des échanges, M. Bakary Mamadou Traoré, responsable de Communication Plaidoyer a d’abord rappelé que Save The Children est une organisation internationale non gouvernementale qui intervient dans le domaine de l’éducation, de la santé, de la sécurité alimentaire et de moyens de subsistance et de la protection des enfants. Elle lutte aussi pour la réalisation effective des droits de l’enfant conformément aux engagements nationaux, régionaux et internationaux relatifs aux droits humains pris par l’Etat du Niger.

M. Bakary Mamadou a également indiqué que les participants seront outillés et soutenus à travers la présentation du programme pays 2022-2024 avec sa stratégie et son plan de communication. Au cours de cette formation, un module a été dispensé sur la couverture des activités et ou des sujets de recherches sur le terrain et aussi sur des thématiques concernant l’utilisation des réseaux sociaux pour amplifier la voie des enfants.

«Après cette formation j’espère que les journalistes seront des amplificateurs de la voie des enfants et qui vont aussi couvrir les thématiques sensibles aux enfants pour faciliter les plaidoyers auprès des décideurs pour une implication afin que les enfants dans les zones d’insécurité puissent s’épanouir dans un environnement saint et paisible», a-t-il souhaité.

Rachida Abdou Ibrahim(stagiaire)