Message du ministre de la poste à l’occasion du 41ème anniversaire de l’UPAP : M. Barazé Hassane engage Niger Poste à saisir les opportunités de l’heure

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Niger, à l’instar des autres pays africains membres de l’Union Panafricaine des Postes (UPAP), célèbre ce 18 janvier 2022, le 41ème anniversaire de la création de ladite organisation (UPAP). Cette année, la célébration de cette journée panafricaine des postes se tient dans un contexte sanitaire inédit, caractérisé par la pandémie de la Covid-19 qui doit sans doute être l’occasion pour les Etats membres de se pencher résolument sur les principaux défis qui touchent le secteur Postal africain. Ainsi, dans le message qu’il a livré, hier, à cet effet, le ministre de la Poste et des nouvelles technologies de l’information, M. Barazé Hassane engage la société nigérienne de la poste à saisir mieux les opportunités de la tendance de la transformation numérique et à s’ouvrir aux acteurs du secteur postal élargi.

L’Union Panafricaine des Postes, faut-il le rappeler, a vu le jour le 18 janvier 1980 à Arusha, en République Unie de Tanzanie, à la faveur de la session constitutive de la Conférence des plénipotentiaires des États membres de l’Organisation de l’Union Africaine (OUA). Pour commémorer cet événement charnière de la Communauté postale africaine, I’UPAP a décidé de consacrer cette journée à la célébration du consommateur de la poste en s’appuyant sur des thématiques quadriennales adoptées pour la circonstance par la Conférence des plénipotentiaires.

La commémoration de la 41ème édition de la Journée de l’UPAP est placée sous le thème: «Exploiter les synergies avec les acteurs du secteur postal élargi». Le choix de ce thème fait écho aux débats et concertations en cours au sein des instances internationales sur le projet d’ouverture de l’Union Postale Universelle (UPU) aux acteurs du secteur postal élargi. «Cet enjeu tient également le devant de la scène des préoccupations de SE Mohamed Bazoum, Président de la République, Chef de l’Etat qui vise à faire du secteur postal nigérien un important levier de croissance économique et sociale inclusive de notre pays», soutient le ministre Barazé Hassane qui se jouit de l’immense résilience et l’ingéniosité dont a fait preuve le secteur postal en ces temps particulièrement difficiles.

Selon le ministre en charge de la Poste, le Gouvernement s’est engagé, à travers le ministère de la Poste et des nouvelles technologies de l’information, dans un processus de réformes en profondeur du secteur, afin de le doter d’instruments performants qui lui permettront de s’adapter aux évolutions technologiques et de s’ouvrir aux acteurs du secteur postal élargi. Bref, «le Niger a décidé de se conformer à la tendance en cours sur le plan mondial», a-t-il noté dans son message. En effet, «ces réformes, précise le ministre Barazé, consistent notamment à la révision de la politique sectorielle et de son plan intégral de développement postal, à l’adoption d’une nouvelle loi postale et d’un nouveau cadre institutionnel pour prendre en compte le nouvel environnement postal».

A l’heure où les échanges transfrontaliers se généralisent grâce au commerce électronique international, il n’est désormais guère recommandable ni même intéressant pour les entreprises postales de mener des actions et des projets en solitaire. «Exploiter les synergies avec les acteurs du secteur postal élargi» est plus qu’un impératif, dans ce monde moderne au rythme trépidant, où, estime le ministre «la démarche individualiste et solitaire dans la conduite des affaires est peu efficace, contreproductive, et se révèle à terme inopérante et non rentable du fait de son caractère peu compétitif».

Ce faisant, le secteur postal en Afrique est actuellement engagé dans un grand chantier de transformation numérique qui vise à le développer afin de le repositionner, avec une meilleure visibilité, comme moteur essentiel du développement socio-économique inclusif de nos pays. Ce programme de transformation, indique-t-on, offre la possibilité de collaborer avec des fournisseurs de technologies et de solutions en vue de la mise au point de nouveaux produits et services numériques. C’est pourquoi, le ministre de la Poste engage notre opérateur historique NIGER POSTE «à saisir cette opportunité et à s’ouvrir aux acteurs du secteur postal élargi».

D’ores et déjà, pour le ministre Barazé Hassane «la société NIGER POSTE travaille avec succès avec les opérateurs privés spécialisés dans le domaine de la logistique nationale et internationale. Elle a aussi créé une banque postale et a développé la première plateforme de commerce électronique appelée ‘’Kao mini’’».

Ismaël Chékaré(Onep)