Première Session Ordinaire du Comité Technique et scientifique Consultatif (CTSC), au Titre de l’Année 2022 : Pour une utilisation sécurisée des applications pacifiques de l’énergie atomique

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la Haute Autorité Nigérienne à l’Energie Atomique (HANEA), M. Djibo Maiga Abdoul Wahab, a présidé hier matin à Niamey, la cérémonie d’ouverture de la première session ordinaire du Comité technique et scientifique consultatif (CTSC) de la HANEA. L’objectif de cette rencontre est de participer à l’élaboration de la politique, de la stratégie et de la vision à long terme des applications pacifiques de l’énergie atomique, y compris l’électronucléaire et les radiations ionisantes.

A l’ouverture des travaux, le président de la HANEA a souligné que le Comité Technique et Scientifique Consultatif (CTSC) fait des propositions et des recommandations techniques et scientifiques et donne des avis sur la structuration et l’animation technique et scientifique, ainsi que sur tout autre dossier que le gouvernement ou les structures impliquées, décident de lui soumettre à travers la HANEA.

M. Djibo Maiga Abdoul Wahab a en outre affirmé que trois nouveaux concepts de projets d’une durée de quatre ans sont proposés et seront bientôt finalisés. Il s’agit notamment du projet relatif au programme électronucléaire du Niger, à la sécurité alimentaire et la gestion des ressources en eau et de l’environnement, et la production de vaccin par le Labocel. Ces nouveaux concepts selon lui, intègrent aussi d’autres initiatives phares de l’AIEA déjà lancées.

Le président de la HANEA a ensuite fait savoir que le Niger est aussi choisi pour prendre part à des initiatives relatives à la lutte contre le cancer, lancées au dernier sommet de l’UA et qui concernent six pays africains ainsi qu’à des actions intégrées contre les zoonoses qui ont été lancées en juin 2022, dans le prolongement de l’action menée par l’AIEA face à la covid-19, et cela afin d’aider les pays à prévenir les pandémies de maladies causées par des bactéries, des parasites, des champignons ou des virus transmissibles de l’animal à l’homme.

Pour M. Djibo Maiga Abdoul Wahab, cette session vient aussi à point nommé car elle coïncide avec la visite dans le pays, de la chargée du programme de coopération technique du Niger avec l’AIEA, qui permettra non seulement de faire le point sur les activités des projets de coopération technique, mais aussi de rencontrer les responsables des institutions et structures impliquées dans la mise en œuvre desdits projets.

Le président de la HANEA a, enfin rappelé que le programme cadre national 2022-2027 qui définit le cadre de la mise en œuvre de tous les 19 projets en cours a été signé par le Niger et l’AIEA le 21 septembre 2021 à Vienne (Autriche), en marge de la 65ème conférence générale de l’AIEA.

Farida Ibrahim Assoumane(Stagiaire)