Visite du Premier ministre à Kirkissoye et à l’Ecogare de Say à la rive droite : Evaluer l’ampleur des inondations et trouver des sites d’accueil aux populations sinistrées

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini a effectué hier matin, pour la deuxième fois dans la semaine, une visite à la rive droite pour apprécier l’ampleur de la montée des eaux du fleuve. Une situation qui en train de provoquer des inondations dans plusieurs quartiers se trouvant dans les zones classées à risque. En effet, les rizières aux abords du 2ème pont, ainsi que les habitations aux alentours sont littéralement envahies par les eaux. Le Chef du gouvernement est accompagné par le ministre de la Défense Nationale, Pr. Issoufou Katambé ; le Chef d’Etat-major des Armées; le gouverneur de la Région de Niamey; les techniciens de génie et ceux de la protection civile de l’Armée Nigérienne.

 

Certes, le niveau des eaux du fleuve a baissé à la date d’hier 26 Août 2020. Ce niveau était de 675 cm le 25 Août 2020 dans la matinée avant d’observer une relative baisse dans la soirée, soit 667 cm. Cette baisse relative ne doit nullement faire perdre de vue  que la cote d’alerte rouge (620 cm) est largement dépassée. Aussi le niveau d’eau pourrait connaitre une hausse dès qu’il y a des précipitations. C’est dire que la vigilance doit être de mise aussi bien chez les populations riveraines que chez les autorités compétentes. Les dégâts sont déjà énormes à Kirkissoye et à l’écogar de Say. Les populations sinistrées sont à pied d’œuvre pour vider leurs bagages des maisons. Selon certains témoignages, c’est en l’espace de 20 à 30 minutes que les eaux du fleuve ont débordé pour inonder une grande partie du quartier Kirkissoye.

Des bagages en mains pour certains et sur des charrettes pour d’autres, tel est le spectacle désolant chez les populations sinistrées depuis le 25 Août 2020. Celles-ci sont visiblement épuisées par les navettes pour évacuer ce qu’elles peuvent. Elles sont aussi désemparées parce qu’elles ne savent pas où aller. Sur la place, le Premier ministre a donné des instructions pour que la protection civile assiste rapidement ces sinistrés à prendre leurs bagages. D’ores et déjà, quatre sites d’accueil ont été identifiés à Gaweye; Kirkissoye et Neni. A cet effet, les services de la protection civile procéderont à un recensement de tous les sinistrés afin que chaque famille soit relogée. Pour les habitations susceptibles d’être inondées le Premier ministre a conseillé à leurs occupants de libérer ces lieux dangereux pour leur vie.

S’adressant aussi aux populations, le gouverneur de la Région de Niamey leur a réitéré cet appel face à cette menace qui pourrait engendrer des pertes en vie humaine. La situation actuelle de montée des eaux du fleuve recommande une vigilance accrue et une réflexion assez profonde pour définir clairement des pistes de solution durable pour l’avenir.

 

Hassane Daouda(onep)