27ème Session du Comité interministériel de la gestion de la riposte à la pandémie de coronavirus : Faire le point de la gestion de la pandémie et proposer des recommandations au gouvernement

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Premier ministre par intérim, M. Hassoumi Massoudou a présidé, hier matin dans la salle de réunions du cabinet du Premier ministre, la 27ème Session du Comité interministériel de la gestion de la riposte à la pandémie de coronavirus. Au cours de cette session, les participants ont discuté sur la stratégie de la gestion de lutte contre la covid19, la vaccination de la population et des pèlerins, la gestion de la réouverture des frontières terrestres mais aussi de proposer des recommandations au gouvernement.

Le ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales, Dr Illiassou IdiMainassara a expliqué que l’ordre du jour de la 27ème session du comité interministériel de lutte contre la covid 19 porte sur la situation de covid19 depuis l’enregistrement du premier cas à la date du 5 mai 2021. Au cours de cette réunion, «nous avons discuté sur les différents aspects qui ont permis d’améliorer non seulement la détection de cas, la prise en charge et d’autres points comme la vaccination», a-t-il déclaré.

Dr Illiassou Idi Mainassara a rappelé  que le 29 mars dernier, le Premier ministre de l’époque a lancé la campagne de vaccination nationale contre la covid 19 et à partir du 4 mai 2021 toutes les régions ont lancé cette campagne de vaccination qui est basée sur deux sortes de vaccins notamment le Sinopharm et l’Astra Zeneca. «Cette réunion vise également à faire le point au comité interministériel  et proposer des recommandations qui vont être présentées au conseil des ministres», a-t-il dit.

Le ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales a ajouté que ces recommandations vont non seulement améliorer la gestion de pandémie de covid 19 mais également améliorer la vaccination et faire en sorte que toute la population cible puisse être vaccinée pour avoir une immunité collective.

Selon le ministre Illiassou Idi  Mainassara, le virus est toujours en circulation au Niger, soulignant qu’avec des migrants on enregistre, ces derniers temps, beaucoup de cas de covid 19, soit autour de 10, 15 à 20 cas par jour. «Cela veut dire que le virus est toujours là dans notre pays et ce sont tous ces aspects qui ont été présentés au comité interministériel et des propositions, des recommandations sont faites au conseil des ministres», a conclu le ministre de la Santé publique.

  Yacine Hassane(onep)