3ème Session du comité d’orientation du processus d’arrêt des activités de la COMINAK : Vers l’adoption du projet de réaménagement du site d’exploitation de la COMINAK

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Premier ministre, Chef du gouvernement M. Ouhoumoudou Mahamadou a présidé le vendredi 26 Novembre 2021, la 3ème session du comité d’orientation du processus d’arrêt des activités d’exploitation de la COMINAK et de réaménagement de son site d’exploitation. Cette 3ème session a été principalement consacrée à l’examen des impacts de la fermeture de la COMINAK sur les finances publiques, sur les populations et sur les collectivités locales ainsi que les perspectives et alternatives économiques et sociales majeures. Elle a aussi servi de cadre pour présenter les résultats du rapport de projet de développement et de reconversion économique du site d’exploitation de la COMINAK mais également d’échange sur les conclusions du rapport. Ladite session s’est déroulée en présence de plusieurs ministres et autorités administratives dont la ministre des Mines, Mme Ousseini Hadizatou Yacouba.

A l’ouverture des travaux, le Chef du gouvernement a relevé que cette 3ème session a été élargie aux responsables des institutions «partenaires techniques et financiers» du Niger et aux acteurs sociaux que sont les syndicats représentatifs des anciens travailleurs de la COMINAK et des sociétés sous-traitantes de la COMINAK ainsi que la société civile d’Arlit. Cet élargissement, a dit le Premier ministre, se justifie par la volonté du gouvernement de faire du processus de fermeture de la COMINAK un processus inclusif.

M. Ouhoumoudou Mahamadou a par la suite fait savoir que pour aider le comité dans la prise de décision, le gouvernement a recruté, sur financement de la Banque Mondiale à travers le projet GOLD, un consortium de quatre bureaux d’études chargé de réaliser une étude sur les impacts socioéconomiques de la fermeture de l’exploitation de la COMINAK et les perspectives de conversion économique. A ce

niveau, le Chef du gouvernement a rappelé que conformément à la méthodologie adoptée par le consultant chargé de l’étude précité, tous les acteurs locaux concernés et impactés par la fermeture de l’exploitation de la COMINAK ont été associés aux différents ateliers. Cela pour souligner l’importance accordée à la réussite de cette expérience de fermeture définitive d’une exploitation minière.

Selon M. Ouhoumoudou Mahamadou, le processus de fermeture de la COMINAK ne pourra être qualifié d’expérience réussi que si, au-delà du respect des normes environnementales, sécuritaires et industrielles, il débouche sur un traitement conséquent des impacts de cette fermeture sur les finances publiques et sur l’économie locale.  Et au-delà des mesures d’atténuation a ajouté le Premier ministre, il y a lieu d’étudier et de mettre en œuvre, avec toutes les parties prenantes, les projets susceptibles d’offrir des alternatives économiques crédibles pour l’économie locale. M. Ouhoumoudou Mahamadou s’est dit heureux de constater que les principaux acteurs locaux impactés par la fermeture de l’exploitation de la COMINAK et intéressés par les projets formulés dans le document de travail objet de la réunion ont été associés notamment à l’identification des filières, leurs problématiques et défis à relever, filières desquelles découlent les projets sus-évoqués.

Et d’après le Chef du gouvernement, cette 3ème session de travail du comité d’orientation qui marque la fin, très bientôt, de l’étude sus-évoquée va aussi ouvrir la voie à la concrétisation des projets qui seront retenus. Il est par conséquent important, à cette étape cruciale, que l’amendement du rapport l’étude aboutisse à la définition de projets réalistes et réalisables, et que des voies de leur financement soient d’ores et déjà identifiées. Le Premier ministre a enfin notifié aux participants que de la qualité des résultats de la session et de l’implication par la suite des différents acteurs, dépend la réalisation de l’ambition du gouvernement de voir significativement compensés les impacts de la fermeture de l’exploitation de la COMINAK sur les populations et les localités concernées.

Après l’ouverture de la session, le consortium des consultants a fait une présentation des résultats du rapport : projets de développement/ reconversion économique. A la suite de cette présentation, les participants ont échangé et émis des remarques sur les conclusions du rapport.

Aux termes des échanges, la ministre des Mines Mme Ousseini Hadizatou Yacouba a, après avoir remercié les participants pour les interventions et remarques pertinentes, exhorté les différents acteurs à continuer afin d’aboutir à des conclusions satisfaisantes. Elle a, enfin, rassuré les participants que le gouvernement prendra les dispositions nécessaires pour accompagner les acteurs locaux notamment les anciens employés de la COMINAK.

Rahila Tagou(onep)