A la Présidence de la République : Le Président Mohamed Bazoum s’entretient avec le Barreau du Niger, une mission ministérielle du Bénin et le PG du groupe BUA-Nigéria

Audiences

Le vendredi 22 et le samedi 23 juillet 2022 le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum a reçu à la Présidence de la République des personnalités du Niger, du Bénin et du Nigeria. Il s’agit notamment du Bâtonnier du Niger, Me Boubacar Oumarou ; de M. Abdoulaye Bio Tchane, Ministre d’Etat béninois, chargé du Développement et de la Coordination de l’Action Gouvernementale ; de M. Abdul Samad Rabiu Initiative, le PDG du Groupe BUA-Nigeria, conduisant des délégations avec lesquelles le Chef de l’Etat a eu des entretiens sur d’importantes questions. 

L’indépendance de la justice, la bonne gouvernance, la 36ème Conférence des Barreaux Francophones au centre des échanges

En fin de matinée du vendredi 22 juillet 2022, le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a reçu une délégation du Barreau du Niger, conduite par conduite par le Bâtonnier Me Boubacar Oumarou. Les préoccupations du Barreau nigérien, pour le renforcement de l’indépendance de la justice, de la bonne gouvernance et l’Etat de droit, la lutte contre l’impunité et la corruption et la tenue du 7 au 9 décembre 2022, à Niamey, de la 36ème Conférence des Barreaux Francophones étaient au centre de cette rencontre, a dit Me Boubacar Oumarou. «Nous avons demandé au Président de la République la tenue d’un engagement du Gouvernement depuis plusieurs années de contribuer à la construction de la Maison de l’Avocat dont les travaux, en phase de finition, sont suspendus, parce que la subvention attendue de l’Etat a tardé », a indiqué le Bâtonnier. Selon lui, sur ce point, le bureau des avocats nigériens a eu la ferme promesse du Président de la République, de donner toutes les instructions utiles pour que ces fonds soient décaissés au profit du barreau, pour que l’ouvrage soit réceptionné dans les brefs délais. Me Oumarou a ajouté que l’entretien a également porté sur la défense pour les citoyens nigériens qui n’ont pas les moyens de se payer les services d’avocat et pour lesquels les juridictions font les commissions d’office. «Nous avons exprimé au Président de la République notre inquiétude et notre préoccupation tout particulièrement en ce qui concerne nos concitoyens qui sont à l’intérieur du pays pour lesquels la mobilisation des avocats pour assurer leur défense devant les juridictions pose énormément de problèmes de moyens financiers et matériels », a-t-il affirmé. Ainsi, selon Me Oumarou le Barreau souhaite que le gouvernement prenne des dispositions pour augmenter l’enveloppe allouée à l’assistance judiciaire. « Nous avons aussi échangé sur des questions concernant le Barreau et l’Etat nigérien. Elles sont relatives à l’indépendance de la justice, la lutte contre la corruption et l’impunité, pour asseoir un véritable Etat de droit. De ce point de vue, nous avons trouvé une oreille attentive au niveau du Chef de l’Etat et nous avons aussi compris son souci de renforcer les Institutions de la République, car les garanties de ces Institutions étatiques et leurs forces résident et reposent essentiellement sur le respect de la loi, pilier fondamental de l’Etat de droit », a souligné le Bâtonnier. « Le Chef de l’Etat a souhaité à ce que tous les acteurs qui sont impliqués, puissent se mobiliser pour renforcer le respect de la loi et l’Etat de droit », a noté l’avocat. « C’est notre seule garantie contre toutes les menaces auxquelles nos Etats font face dans la sous-région », a-t-il affirmé. «Ce fut l’occasion d’annoncer au Président la tenue du 36ème Congrès de la Conférence Internationale des Barreaux de Tradition Latine (CIB), que le Chef de l’Etat nous fera l’honneur de présider l’ouverture, du 7 au 9 décembre 2022 à Niamey», s’est réjoui le Bâtonnier Boubacar Oumarou.

Cette audience a eu lieu en présence du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M. Ikta Abdoulaye Mohamed.

Compte rendu sur la rencontre entre le Bénin, le Niger et des filiales du Groupe Bolloré

Dans l’après-midi, le Chef de l’Etat, Mohamed Bazoum, s’est entretenu avec une délégation ministérielle béninoise conduite par M. Abdoulaye Bio Tchane, Ministre d’Etat béninois, chargé du Développement et de la Coordination de l’Action Gouvernementale, accompagné de M. Sévérin Maxime Quenum, Garde des Sceaux, Ministre béninois de la Justice et de la Législation. Il s’est agi pour cette délégation de rendre compte au Président de la République des travaux qu’elle a eu, de concert avec le Premier ministre du Niger et le président du Groupe Bolloré, dans la matinée du vendredi 22 juillet 2022. «Nous lui avons rendu compte de l’accord que nous avons pu avoir, ce matin même, avec le Groupe et les deux Etats (le Bénin et le Niger), pour résoudre la situation des filiales du Groupe Bolloré qui était pendante depuis quelques temps déjà entre le Bénin et le Niger. C’est une solution satisfaisante que nous avons eue et nous sommes venus en rendre compte au Chef de l’Etat », a déclaré le Ministre d’Etat béninois, M. Abdoulaye Bio Tchane.

 Cet entretien s’est déroulé en présence notamment du Premier ministre, Chef du Gouvernement, S.E Ouhoumoudou Mahamadou, et du ministre des Transports, M. Oumarou Malam Alma.

 Mahamadou Diallo(onep)