À l’Assemblée National : Les députés adoptent un projet de loi autorisant la ratification de l’accord de financement du projet ‘’PRECIS’’

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Les travaux de la séance plénière de la 2ème session ordinaire au titre de l’année 2021 dite session budgétaire de l’Assemblée nationale se poursuivent à l’hémicycle Place de la Concertation à Niamey. Le vendredi 3 décembre 2021, les parlementaires ont procédé à l’examen et au vote d’un projet de loi autorisant la ratification de l’accord de financement composé d’un prêt et d’un don pour le financement du Projet de Renforcement de la Résilience des Communautés Rurales à l’Insécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PRECIS). C’est le 1er Vice-président de l’institution, M. Kalla Ankouraou qui a présidé les travaux de la séance plénière en présence du commissaire du gouvernement, M. Mahamadou Zada, ministre de la Communication, Chargé de Relation avec les Institutions et du ministre délégué chargé de l’Intégration africaine.

Le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de financement composé du prêt n°2000003957 d’un montant de cinq millions neuf cent cinquante mille Euros (5.950.000 €) et du don n°2000003956 d’un montant de deux millions cinq cent cinquante mille Euros (2.550.000 €), signé le 24 août 2021 à Niamey et le 07 septembre 2021 à Rome (Italie), entre la République du Niger et le Fonds International de Développement Agricole (FIDA), pour le financement du Projet de Renforcement de la Résilience des Communautés Rurales à l’Insécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PRECIS) est adopté par les députés nationaux avec 118 voix pour, zéro contre et zéro abstention.

Selon  la commission Affaires Etrangères et de la Coopération, qui ont été saisie au fonds, cet accord de financement entre dans la catégorie des instruments juridiques dont la ratification est soumise à l’adoption préalable d’une loi d’autorisation conformément à l’article 169 de la Constitution du 25 novembre 2010. Ainsi, le projet a pour objectif global d’améliorer durablement la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages ruraux et de renforcer leur résilience face aux chocs climatiques et environnementaux.

Le financement est composé d’un Crédit d’environ trois milliards huit cent quatre-vingt-dix-sept millions deux cent cinquante mille (3.897.250 000) F CFA et d’un don d’environ un milliard six cent soixante-dix millions deux cent cinquante mille (1.670.250.000) F CFA, soit environ un total de cinq milliards cinq cent soixante-sept millions cinq cent mille (5.567.500.000) F CFA. Il faut rappeler que le coût global de ce projet, qui sera exécuté de 2020 à 2026 soit une durée de six (6) ans, est évalué à cent quatre-vingt-dix-sept virgule cinq cent quarante (197,540) millions de dollars US, équivalant à cent seize virgule trois cent cinquante et un (116,351) milliards de F CFA. Le montant prêté au Niger est consenti à des conditions dont la période de maturité est de quarante (40) ans, avec un différé d’amortissement de dix (10) ans à compter de la date d’entrée en vigueur de l’accord. Le Projet sera mis en œuvre à travers trois (03) composantes à savoir ‘’mécanisme de financement innovant’’, ‘’renforcement de capacité et assistance technique’’ et ‘’programme d’incitation’’.

Il faut noter que ce projet vient en complément d’un premier financement de l’ordre de cinquante-cinq milliards neuf cent quatre-vingt-treize millions cinq cent mille (55.993.500.000) F CFA, ratifié par la loi n° 2020-043 du 13 octobre 2020. Il interviendra dans les mêmes régions de Maradi, Zinder, Dosso et Tahoua et ciblera directement 25.000 petits agriculteurs et environ 150.000 bénéficiaires indirects. L’objectif de développement de ce projet, qui concernera cent soixante-deux (162) communes, est d’accroitre les revenus de 209.722 ménages ruraux, d’améliorer leurs moyens de subsistance et d’existence et d’assurer l’insertion socioéconomique des jeunes (hommes et femmes) dans les métiers ruraux porteurs.

 Seini Seydou Zakaria(onep)