Arrivée, le 22 juillet 2022 du premier vol du hadj : 536 premiers pèlerins ont regagné Niamey

Société

La directrice de cabinet adjointe en second du Premier ministre, Mme Hadari Hadiza Garba a accueilli vendredi 22 juillet à l’Aéroport International Diori Hamani de Niamey, les premiers pèlerins en provenance de l’Arabie Saoudite. Ce lot fait partie  des milliers de pèlerins ayant accompli le rite de hadj cette année. C’était aux environs de 10h 20mn que l’avion transportant 536 pèlerins a atterri sous le regard des organisateurs du hadj et quelques familles venues accueillir leurs proches. Dans l’ensemble le rite s’est bien déroulé car aucune difficulté majeure n’a été signalée. 

La joie était immense pour ces pèlerins ainsi que leurs proches. Malgré quelques dysfonctionnements constatés lors de l’acheminement des pèlerins qui n’ont pas permis  à plus d’une centaine des personnes de se rendre à la terre sainte pour accomplir cette obligation religieuse, le retour semble se dérouler sans encombre. Selon les témoignages recueillis sur place, tout s’est bien déroulé normalement à la terre sainte. Les pèlerins ont pu effectuer leur hadj dans la paix, la sécurité et la sérénité.

Peu après l’atterrissage de l’avion, la directrice de cabinet adjointe en second du Premier ministre, Mme Hadari Hadiza Garba s’est rendue dans l’avion pour souhaiter la bienvenue aux pèlerins avant d’exprimer ses impressions. « Mes émotions sont des sentiments de satisfaction générale. Nous sommes contentes et satisfaites d’accueillir ce groupe de 536 pèlerins de retour du lieu saint de l’Islam », a-t-elle déclaré. « Au nom de nos plus hautes autorités qui nous ont mandatées de venir les accueillir, nous leur souhaitons bon retour au pays, qu’Allah accepte leurs prières. Nous souhaitons aussi que les treize autres vols prévus puissent s’effectuer dans des bonnes conditions pour que tous les pèlerins reviennent en paix au Niger », a ajouté la directrice de cabinet adjointe en second du Premier ministre.

Présent, le Haut-Commissaire à l’Organisation du Hadj et de la Oumrah (COHO) par intérim, M. Malam Moussa Mahamadou s’est réjoui aussi de l’arrivée de cette première vague des pèlerins en provenance de l’Arabie Saoudite. Selon lui, dans un bref délai tous les pèlerins regagneront le pays. « Le COHO a établi un programme  à cet effet, mais compte tenu de certaines contingences liées aux vols, nous ne pouvons pas dire avec exactitude quand est ce que tous les pèlerins seront convoyés au Niger, mais espérons que très bientôt tous les autres pèlerins reviendront au Niger », a-t-il dit.

Abondant dans le même sens, la responsable de l’agence Al-Hidaya membre du groupe Al-Fijir, Mme Sabo Hadjia Baraka a rendu grâce à Allah qui par sa volonté a rendu possible le retour à ces premiers pèlerins. Selon elle, cette année nos pèlerins ont assisté à un hadj spécial. « Nous sommes les témoins de cela. Nous avons constaté que tous s’est bien déroulé. Nous étions bien accueillis à la Mecque et les activités entrant dans le cadre du hadj se sont bien passées. D’ailleurs nous avons attribué une note de 8/10 au COHO depuis la Mecque », a-t-elle témoigné. « Nous avons aussi saisi cette occasion pour intensifier les prières à l’endroit de notre pays pour qu’Allah descende la paix, la sécurité et la prospérité au Niger », a ajouté la responsable de l’agence Al-Hidaya.

Un pèlerin issu du groupe Al-Fijir dénommé Rabiou Ayouba témoigne que tout s’est bien passé en dépit de quelques difficultés. « Les difficultés ne manquent pas dans la vie, elles font partie de la vie de l’homme, même les prophètes n’ont été épargnés, nous autres nous ne ferons pas exception », a-t-il dit. « Se déplacer d’un point à un autre a été presque toujours accompagné des difficultés. Même dans ton propre pays lorsque tu voyages tu peux rencontrer quelques difficultés à plus forte raison aller à la Mecque », a-t-il justifié.

Mme Fatouma est une pèlerine ayant eu la chance d’être parmi les premiers arrivants. Elle exprime sa joie en ces termes « Je suis satisfaite de l’organisation du Hadj édition 2022. Nous rendons grâce à Allah qui nous a permis d’accomplir le rite du Hadj dans des conditions optimales et nous remercions sincèrement l’implication des autorités nigériennes et celles saoudiennes qui a permis d’accomplir notre pèlerinage comme prévu », a-t-elle témoigné. « Et nous avons beaucoup prié pour notre cher pays le Niger ainsi que pour les autres pays du monde entier. Nous souhaitons bon retour à nos frères et sœurs qui sont toujours à la Mecque pour qu’ils reviennent aussi au pays dans des bonnes conditions », a-t-elle conclu.

Mamane Abdoulaye(onep)