Remise des prix Goni et Hikima : Promouvoir la bonne gouvernance à travers un capital humain performant

Société

La ministre de la Fonction Publique et de la réforme administrative, Mme Daoura Hadizatou Kafougou a présidé le 21 juillet à Niamey, la cérémonie de remise des prix d’excellence GONI et Hikima. Organisé par le Haut-Commissariat à la Modernisation de l’Etat en collaboration avec le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative sur financement de l’Agence française de développement (AFD), le prix GONI a pour objectif de récompenser les meilleurs managers de l’administration publique.  

Pour  le prix  du meilleur manager Goni des  directeurs généraux, trois lauréats  ont été récompensés par le trophée de meilleur manager. Il s’agit M. Yacouba Bouda, directeur général de l’Agriculture avec une moyenne de 16,16 sur 20, colonel major Yacouba Saibou, directeur général des eaux et forêts avec une moyenne de 17, 03 ; M. Moussa Abdou, directeur général de l’hydraulique.

Pour le prix du meilleur manager des directeurs centraux, ils sont au total 4 lauréats. Il s’agit de M. Boubacar Halidou, directeur central de la statistique agricole, de M. ToukouYahaya, directeur de la santé animale, colonel Kader Mohamed, directeur des études et de la programmation du ministère de l’environnement et de la lutte contre la désertification, de M. Lobo Madougou, directeur de la promotion de l’hygiène et de l’assainissement au ministère de l’Hydraulique et de l’assainissement. S’agissant du  prix de l’excellence de la meilleure innovation Hikima, c’est l’office du baccalauréat, examens et concours du supérieur qui a remporté le trophée avec une enveloppe de 3, 5 millions de Francs CFA.

Dans son discours,  la ministre de la Fonction Publique et de la reforme administrative a indiqué que les différents diagnostics effectués au sein de notre administration

publique ont fait ressortir des insuffisances et de manque de performance et d’efficience au niveau du management des ressources humaines notamment la faible valorisation du potentiel humain à disposition. « Partant de ces constats, les plus hautes autorités de notre pays ont inscrit la question de valorisation des ressources humaines au rang de leurs priorités et l’ont ainsi inscrite dans les différentes stratégies et orientations

politiques nationales », a-t-elle souligné.

Selon Mme Daoura Hadizatou Kafougou, dans la catégorie des lauréats du prix GONI, sept (07) cadres méritants sont retenus. Parmi eux, y figurent des Directeurs généraux et Directeurs centraux des quatre (04) départements ministériels en charge du développement du secteur rural. « Dans la catégorie du prix HIKIMA, une (01) Administration publique ou parapublique ayant innové dans la délivrance des services publics sera couronnée pour la reconnaissance de sa créativité et de son savoir-faire », a-t-elle relevé. « En vue de cerner la réalité des performances obtenues, il a fallu mobiliser une équipe indépendante de praticiens spécialistes des évaluations pour soumettre les administrations et les managers relevant des ministères en charge de l’agriculture, de l’élevage, de l’hydraulique et de l’environnement à cet exercice de contrôle de qualité de la gouvernance », a-t-ajouté.

Pour Mme Daoura Hadizatou Kafougou, ce qui est recherché à travers cette action conjointe de promotion de la bonne gouvernance conduite par le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative et le Haut-Commissariat à la Modernisation de l’Etat, c’est l’exemplarité de l’agent de l’Etat avec un effet d’entraînement sur les structures publiques de leurs secteurs ainsi que le coaching des Ressources Humaines de nos administrations publiques.

« Dès lors, il s’agit de montrer publiquement que toutes les institutions, administrations et entreprises publiques aux niveaux central comme déconcentré et décentralisé qui veulent incarner l’efficacité impactant de l’action publique le peuvent et le doivent », a-t-elle souligné. Aussi, à travers l’institutionnalisation de ces prix, selon Mme Daoura Hadizatou Kafougou le ministère et le Haut commissariat à la Modernisation de l’Etat cherchent à inoculer dans notre Administration des pratiques modernes de management afin de créer les conditions pour la reconnaissance et la célébration des talents et du mérite. « C’est pourquoi, les principaux responsables de notre

Administration, notamment les Directeurs généraux et les Directeurs centraux, doivent faire de leurs agents de véritables collaborateurs, devant rivaliser en initiatives et d’ardeur afin de développer leurs capacités opérationnelles et leurs sens de responsabilité pour contribuer au développement économique », a-t-elle indiqué.

Pour sa part, le représentant de l’AFD, M. Guillaume Reisacher a remercié le gouvernement nigérien d’avoir initié cette reforme. « Cette cérémonie est organisée dans le cadre d’un projet d’appui à la modernisation de l’Etat et d’un service public de qualité sur le territoire qui est financé par une subvention de l’AFD à hauteur de 3, 2 milliards de francs CFA ».

Yacine Hassane(onep)