Artiste Elhadji Manga Ari de Diffa : Un nouvel artiste de talent pour la chanson au Manga

Culture

La célébration de la fête de la République à Diffa le 18 décembre 2021 a été une opportunité pour certains talents de cette localité de se faire connaitre. C’est le cas de l’artiste Elhj Manga Ari Goutalé. Natif de Baroma, dans le département de Bosso, région de Diffa, ce jeune chanteur est âgé de 26 ans. Célibataire, avec un niveau d’étude limité au secondaire, précisément en classe de 4ème, il est dans sa deuxième année d’activité artistique et se réjouît déjà de sa popularité et de l’admiration la population du Manga, notamment les jeunes et les femmes. Elhadji Manga Ari Goutalé ambitionne d’aller plus loin dans son activité artistique, avec le soutien de tous.

La campagne électorale pour les élections de 2020-2021 qui ont eu lieu au Niger a été le point de départ de cet artiste. «Vu que dans notre région, il n’avait pas beaucoup d’artistes, pour chanter et rendre hommage aux acteurs politiques, j’ai vite saisi cette opportunité pour me faire une place dans ce domaine artistique. J’ai aussitôt commencé à réaliser des chansons en l’honneur des leaders politiques et autres acteurs politiques qui m’en ont demandé. Dieu merci j’ai beaucoup d’admirateurs aujourd’hui et je suis invité un peu partout pour réaliser des chansons», a-t-il témoigné.

Elancé et doté d’une voix qui porte, Elhadji Manga était, avant d’intégrer ce domaine, restaurateur à Bosso. Il a choisi d’évoluer dans le domaine artistique pas parce que la restauration ne donne pas, mais parce qu’il nourrit l’envie de devenir un grand artiste pour sa région et apporter sa contribution dans le processus de la stabilisation des villages et zones de conflit. «Mon rêve est de devenir un grand artiste connu et célèbre, bénéficier de la fierté de ma famille, de la population de ma région», a-t-il confié.

Depuis qu’il a commencé à chanter, Elhadji Manga n’a bénéficié de soutien de personne en dehors des frais de ces prestations qui lui permettent d’investir dans l’enregistrement, l’achat du matériel, et autres. «Pour le moment personne ne m’a aidé financièrement et matériellement. J’ai seulement le soutien de ma famille. J’ai commencé avec le peu que j’ai. Je suis en train de composer et d’écrire beaucoup de chansons sur diverses thématiques. La paix et la sécurité, l’honneur aux FDS, l’hommage à des personnalités, l’unité nationale, l’amour, et bien d’autres constituent les principaux thèmes de mes compositions. Une fois que je finis ce travail, je vais chercher de l’argent pour leur enregistrement», a précisé l’artiste Manga, qui ne perd aucun espoir quant à l’éventualité d’un soutien financier des bonnes volontés et surtout des autorités.

Il a saisi cette occasion pour saluer et remercier le Président de la République Mohamed Bazoum et le Gouverneur de la Région de Diffa pour tous les efforts qu’ils ne cessent de consentir pour le retour de la paix et de la stabilité dans la région de Diffa. «C’est quand il y’a la paix, la sécurité et la quiétude que la jeunesse pouvait entreprendre et faire valoir ses talents», précise l’artiste. C’est pourquoi, Manga Ari Goutalé souhaite de tout cœur que cette quiétude retrouvée qui a permis la tenue de la fête du 18 décembre 2021 a Diffa soit consolidée. Il en appelle au sens de responsabilité de toute la population, surtout les jeunes et les femmes pour que chacun en ce qui le concerne puisse apporter sa pierre à l’édification d’une paix durable dans la région de Diffa. Il s’est réjoui de la tenue dans des bonnes conditions de la fête du 18 décembre à Diffa.  «Mon plus grand souhait, c’est qu’à partir de cette fête du 18 décembre que cette question d’insécurité soit un vieux souvenir pour nous tous. C’est possible si tout le monde accepte de jouer sa partition», a-t-il conclu.

Ali Maman(onep)