Assemblée nationale : Prorogation de l’état d’urgence dans deux (2) départements de la région de Tillabéri

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le président de l’Assemblée nationale, M. Seini Oumarou a présidé, hier, les travaux en séance plénière de la première session ordinaire au titre de l’année 2022, dite session des lois de l’Assemblée nationale qui se poursuivent activement à l’hémicycle, place de la concertation. Au cours de la plénière, les parlementaires ont procédé à l’adoption de la loi portant prorogation de l’état d’urgence dans deux départements  de la région de Tillabéri à savoir, Balleyara et Kollo. La plénière s’est déroulée en présence du commissaire du gouvernement, M. Hamadou Adamou Souley, ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation.

Le projet de loi portant prorogation de l’état d’urgence dans les départements de Ballayara et de Kollo a été adopté par les parlementaires avec 109 voix pour, zéro (0) contre et zéro (0) abstention. Cette prorogation vise à maintenir la paix et à sécuriser la population contre ces différentes attaques dans la région. Il faut rappeler que la région connait depuis plusieurs années, à l’instar de la région de Diffa et de certains départements des régions de Tahoua et de Tillabéri, des attaques organisées, perpétrées par des groupes terroristes, mettant en péril l’ordre public et la sécurité des paisibles populations et de leurs biens.

Selon le commissaire du gouvernement, pour faire face à cette menace sécuritaire préoccupante, le gouvernement a dû recourir aux mesures déterminant les conditions d’exercice des pouvoirs publics en période de crise, notamment par la proclamation de l’état d’urgence. Ces mesures exceptionnelles ont permis au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires et proportionnées pour faciliter le travail des autorités administratives des zones concernées et celui des Forces de Défense et de Sécurité.

Malgré la prise de ces mesures, la situation sécuritaire demeure toujours préoccupante dans les deux départements. C’est pourquoi, le présent projet de loi est pris pour proroger, une fois de plus, l’état d’urgence pour une durée de trois (3) mois allant du 20 mai au 18 août 2022 inclus, dans lesdits départements.

Dans son intervention, le ministre Hamadou Adamou Souley a expliqué aux élus nationaux que la situation d’état d’urgence a beaucoup duré, mais elle est nécessaire. «Nous demandons une fois de plus aux populations de patienter, Incha Allah, la situation sera maitrisée comme dans les autres zones d’insécurité avec l’offensive de nos Forces de Défense et de Sécurité », a-t-il expliqué.  

Il a en outre souligné que cette situation sécuritaire pose beaucoup de problèmes, même au niveau des transports routiers, le nombre de postes de contrôle ayant augmenté.  Par exemple, « entre Niamey et Zinder, il y avait des postes de contrôle, nous avons demandé de les réduire. Aujourd’hui, il est ramené à cinq (5). La même chose au tronçon Niamey Agadez où le poste de contrôle est maintenant à quatre (4). Nous avons également appelé les forces de l’ordre d’alléger le contrôle aux passagers », a-t-il conclu.

Les travaux de la séance reprendront le samedi 14 mai 2022 à partir de 10h, avec l’ordre du jour le contrôle de l’action gouvernementale (les questions d’actualité adressées aux membres du gouvernement).

Par Seini Seydou Zakaria(onep)