Atelier du Haut Commissariat à la Modernisation de l’Etat (HCME) : Renforcer les capacités des inspecteurs généraux des services

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Haut Commissariat à la Modernisation de l’Etat (HCME), organise du 7 au 9 septembre 2021 à Niamey, un atelier de formation à l’attention des Inspecteurs Généraux des Services sur «les missions, attributions, techniques d’audit et contrôle de performance de l’administration publique». Cette formation a pour objectif d’instaurer une culture de performance et de qualité dans l’administration publique à travers la mise en place de mécanismes et instruments performants de reddition des comptes.

Pour rappel, cette formation fait partie des activités du programme SHIGA (Sahel Human Voice In Governance Activity), financé par le Gouvernement américain à travers l’USAID et mis en œuvre par FSVC (Financial Services Volunteer Corps). C’est le Secrétaire général du HCME Mohamed Elgou qui a présidé la cérémonie d’ouverture en présence de la directrice de FSVC SHIGA Mme Chavanne Peercy et des inspecteur généraux des services.

Selon Mme Chavanne Peercy, l’objectif du projet SHIGA consiste à appuyer les politiques publiques de développement économique et social par le renforcement de capacités des institutions étatiques et des structures de la société civile et la création des espaces de dialogue constructif entre les deux pour la mise en œuvre des politiques publiques prioritaires. «SHIGA et le Haut Commissariat à la modernisation de l’Etat (HCME) entretiennent des liens de partenariat qui ont amené SHIGA à l’appuyer institutionnellement ou alors à mettre en œuvre ses activités. La présente formation des Inspecteurs Généraux des Services vise en particulier à les outiller pour un meilleur exercice de leurs missions» a expliqué la directrice de FSVC SHIGA.

Procédant à l’ouverture officielle de l’atelier, le Secrétaire Général du HCME a précisé que le constat fait ces dernières années montre que le corps de contrôle, que sont les Inspections Générales des Services des ministères sombrent dans une léthargie. C’est pourquoi, le Haut Commissariat à la Modernisation de l’Etat a été engagé par le gouvernement pour renforcer les capacités des cadres chargés de les animer. «Il s’agira pour vous praticiens, de vous faire une claire compréhension de vos attributions, leurs limites et les différents points d’obstacles que vous rencontrez dans l’exercice de la fonction» a notifié M. Mohamed Elgou avant de remercier l’USAID.

Notons qu’au cours de cet atelier, placé sous le thème «Retour sur l’exercice de la fonction d’inspecteur de service : attributions, outils et enseignements tirés», des communications seront faites par des experts sur des thématiques comme le cadre juridique de l’inspection générale des services des Ministères et de l’Inspection Générale de la Gouvernance Administrative (IGGA); la méthodologie de conduite d’une mission d’audit, de contrôle ou d’inspection des services publics et parapublics; la boite à outils d’un inspecteur des services; le contrôle de performance dans l’administration publique nigérienne, etc.

 Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)