Athlétisme : La championne d’Afrique Aminatou Seyni s’active pour les JO de Paris 2024 

Société

Aminatou Seyni fait partie des athlètes qui  marquent le mouvement sportif de notre pays ces dernières années. Elle a commencé l’année 2022 avec les performances époustouflantes établies lors des JO de Tokyo : 22 ’54 sur les 200m ; et comme temps de référence aux 100 m établi en 2019 à Niamey 11’50.  A partir du mois de mars 2022, elle a bénéficié d’un appui de la France pour aller s’entrainer durant un trimestre avec Alexandre Bonacorsi (entraîneur de Kevin Mayer, champion du Monde du Décathlon) et bénéficier de l’hébergement au CREPS (Centre de Ressources, d’Expertise et de Performance Sportive) de Montpellier (Sud de la France).

Des infrastructures dédiées exclusivement à la pratique de l’athlétisme (stade, salle de musculation, un encadrement humain conséquent (Coach physique, Kinésithérapeute, Médecin, Psychologue, Nutritionniste) sont mises à sa disposition. Ce cadre destiné à la haute performance sportive lui a permis de progresser de manière spectaculaire en 2022. Outre de nouvelles méthodes de travail, elle a pu compter sur l’expertise d’un des meilleurs entraineurs français en matière de sprint.

La préparation a porté ses fruits car elle a littéralement « explosé » ses temps de référence aux championnats d’Afrique au mois de juin dernier. Elle a abaissé le record du Niger du 100 m le portant de 11’50 à 11’07 soit un gain énorme pour cette discipline de 4 dixièmes et 7 centièmes de seconde. Avec ce temps elle est devenue vice-championne d’Afrique.

Mais c’est sur le 200 m qu’Aminatou a pu donner le meilleur d’elle-même en devenant, pour la première fois Championne d’Afrique. Une première pour le Niger dans le domaine de l’athlétisme. Ses temps sur 200m n’ont cessé de progresser durant ce trimestre abaissant le record national. Le 7 mai 2022 au meeting de Nairobi au Kenya, elle réalise un  22.43 et le 31 mai 2022 au meeting d’Ostrava en Tchéquie, elle sort un 22.21. « L’événement qui m’a beaucoup plus marqué c’est celui de Oregon où j’ai réalisé ma belle performance, le meilleur chrono de la saison et le championnat d’Afrique de Maurice à l’issu duquel j’étais championne d’Afrique. Cela m’a beaucoup motivée » explique, Aminatou Seyni, considérée comme une fusée par ses fans. 

Comme elle l’a dit, aux  Championnats du Monde d’athlétisme d’Eugène – Oregon aux  USA elle a réalisé sa meilleure performance de la saison en descendant sous la barre des 22’ (21’98 ‘’) et en terminant 4ème de la finale de cette discipline, précédée seulement par deux jamaïcaines et une anglaise déjà multi médaillées.  Sans nul doute Aminatou Seyni  est  l’icône de l’athlétisme nigérien. Avant elle, aucun nigérien n’a pu atteindre ce sommet mondial en réalisant des performances aussi stratosphériques à l’international.  Elle est engagée sur les questions de l’émancipation et de l’épanouissement   de la femme et la jeune fille. Derrière ses efforts il y a un message très clair : celui de montrer aux femmes que tout le monde peut pratiquer le sport. En ce sens, elle invite les femmes à pratiquer le sport. « On a besoin des femmes dans ce domaine ;  plus on est nombreuses, plus on ira  loin » précise la star nigérienne d’athlétisme.  En perspective Aminatou Seyni ambitionne de continuer à donner le meilleur d’elle-même afin de représenter valablement le Niger dans toutes les compétitions mondiales. D’ores et déjà, elle s’apprête à quitter Niamey en octobre prochain pour la France afin de mieux préparer les jeux olympiques 2024, prévu du 26 juillet au 11 août 2024 à Paris. Pour ce grand rendez-vous sportif mondial, Aminatou sollicite l’appui de son pays à tous les niveaux. « En octobre 2022, je dois quitter Niamey pour aller en France afin de mieux préparer la saison. Je souhaite le meilleur pour moi, pour l’Etat du Niger et la France. Je compte sur l’accompagnement de tous. Merci infiniment à ceux qui m’accompagnent tous les jours » a-t-elle dit.   Aminatou Seyni a déjà fait ses preuves à plusieurs reprises. Il revient aux Nigériens de se mobiliser, comme ils l’ont toujours fait, derrière elle pour une meilleure participation de notre pays dans les grandes rencontres mondiales dont les Jeux Olympiques 2024 de Paris. Le ministre de la Jeunesse et du Sport, M. Sékou Doro Adamou l’a assurée du soutien sans faille  du  Président de la République, SEM Mohamed Bazoum, dans le cadre de sa préparation aux J.O de Paris. On peut donc s’attendre à de nouveaux records de la championne d’Afrique en titre!

Par Oumarou Moussa et Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)