Capitaine Ouma Laouali : Première femme nigérienne pilote

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Copilote de l’Hercules C130, instructeur sur Cessna Grand Caravan C208 et Diamond D42, capitaine Ouma Laouali, âgée de 33 ans est la première femme nigérienne pilote. Plus jeune, elle commence à nourrir une passion pour l’aéronautique. En effet, être pilote était pour la jeune femme,  un rêve d’enfance. Je me souviens a-t-elle dit avec une voix enjouée, ‘’étant enfant à Arlit, là où j’ai grandi on courrait derrière les avions quand ils passaient en criant avion avion, je me disais toujours au fond de moi que j’aimerais savoir ce que ça faisait d’être là-haut’’.

Stupéfiant et extraordinaire, Ouma Laouali a pu réaliser son rêve en passant un test psychotechnique  qui-a-t-elle dit est organisé chaque année au profit des jeunes nigériens (Homme et Femme).  Selon la jeune  femme de 33 ans, pour arriver à être pilote, on n’a nullement besoin de force physique, on aura juste besoin ‘’des mathématiques-physiques, un esprit scientifique et de logique, et être assidu à l’école ’’.

Engagée dans l’armée de l’air avec 13 années de service actif, capitaine Ouma Laouali est pilote de transport et aussi pilote instructeur. Elle comptabilise un peu moins de 4000 heures de vol dont plus de la moitié en zone opérationnelle.

Capitaine Ouma Laouali accompli les mêmes activités et les mêmes tâches que ces collègues hommes. ‘’Lorsqu’il est question de pilotage, la différence entre homme et femme ne se pose pas’’ a-t-elle précisé.

Relativement aux difficultés que peuvent rencontrer les femmes dans l’exercice de ce métier, la jeune femme a affirmé qu’il n’y a pas de difficulté particulière. D’après elle, ‘’les difficultés sont les mêmes pour n’importe quel métier, il faudra exceller, persévérer pour faire ses preuves et cela peu importe le sexe ‘’. Ainsi, pour ceux qui pensent que le métier de pilote est réservé uniquement aux hommes, elle a répondu : ‘’je suis là, je suis femme et pilote ; Alhamdulillah je pourrais dire que j’accomplis mon travail au même titre que mes collègues hommes’’

Les yeux pétillants,  la jeune femme confie que son métier ne lui empêche pas de jouer son rôle au sein de sa famille. car mariée depuis 6 ans. 

Ouma Laouali a son métier dans la peau, piloter lui procure un plaisir inouï qui ne dit pas son nom.  Persévérante et positive dans ses pensées, elle est actuellement copilote de l’Hercules C130, instructeur sur Cessna Grand Caravan C208 et Diamond D42.

Ainsi, pour celles qui aspirent à exercer un métier soit disant ‘’réservé aux hommes, Capitaine Ouma Laouali, les encourage à prendre le devant afin de réaliser leur rêve. Cela en se battant bec et ongle pour ce qu’elles veulent être, devenir. A titre illustratif, elle a annoncé qu’il y a eu récemment l’entrée d’une deuxième femme pilote dans le cercle et est convaincue que d’autres suivront.  Capitaine Ouma estime que c’est un immense privilège de réaliser son rêve tout en servant son pays. 

En effet méconnu par beaucoup, aujourd’hui grâce à Capitaine Ouma Laouali, la place de la femme dans le secteur aéronautique est aujourd’hui une évidence, un acquis. Cela devrait être un leitmotiv pour toutes celles qui rêvent de voler dans les ‘’airs au commande d’un avion’’. 

Par Rachida Abdou Ibrahim(onep)