Centre de santé intégré de Saguia : Les patients se disent satisfaits de l’accueil et de la prise en charge

Société

Le Centre de Santé Intégré de Saguia fait partie de l’aire de santé de l’arrondissement communal Niamey 5. Comme dans les autres structures sanitaires de la ville de Niamey, le CSI de saguia reçoit fréquemment des patients souffrant du paludisme. Les produits disponibles pour les cas symptomatiques du paludisme simple sont entre autres l’Artéfan, le Lumarten, le Combiart. Selon Mme Alassane Monique, major du Centre de Santé, lorsque le patient présente des signes graves du paludisme, le traitement est constitué de l’artésum et des sérums.

S’agissant du protocole de prise en charge du paludisme, la responsable du CSI de Saguia explique qu’il est simple. Il suffit juste d’acheter un ticket à la perception qui atteste que le patient s’est acquitté du préalable avant d’être consulté par un infirmier ou une infirmière. «Après cela, le patient est soumis à un simple interrogatoire qui déterminera la suite à donner dans le cadre du traitement. Si le test TDR conclut que, le patient souffre du paludisme, celui-ci est automatiquement mis sous traitement avec les produits antipaludéens. Ces derniers sont gratuits. Le traitement dure au moins trois jours», a expliqué Mme Alassane Monique.

Lorsque, le malade est dans un état critique nécessitant l’achat des produits non couverts par la prise en charge, une ordonnance est prescrite au patient. «Nous rencontrons d’énormes problèmes avec les patients parce qu’ils méconnaissent carrément les

produits antipaludiques qui sont pris en charge gratuitement. Je pense qu’une campagne de sensibilisation des populations s’impose pour ne pas accuser à tort ou à raison le personnel de santé», a estimé Mme Alassane Monique. En ce qui concerne les patients qui nécessitent une prise de sang, ils sont systématiquement référés un niveau supérieur parce que, le laboratoire du CSI de saguia n’est pas fonctionnel.

Une femme qui a préféré garder l’anonymat dit être passée au CSI de saguia pour se faire soigner. «Après le test rapide, il s’est avéré que, je souffre du paludisme. La responsable m’avait donné tous les produits antipaludiques pour un traitement de trois jours. La prise en charge ici est impeccable. L’accueil et le traitement des cas du paludisme au CSI de Saguia sont satisfaisants», confie cette patiente.

Rachida Abdou Ibrahim(onep)