Circulation routière : Des travaux d’urgence au niveau du dallol pour rétablir le trafic sur le tronçon Niamey-Dosso

Société

Pendant l’hivernage, rouler sur le tronçon Dosso-Niamey sur la RN1, surtout aux environs de Tomboballey, est un calvaire pour les transporteurs et des usagers. La route est submergée au niveau de la traversée de l’eau du dallol, ce qui rend la circulation impossible. Il faut faire un long détour pour contourner cet endroit. Cette situation donne l’occasion aux jeunes des villages environnants de se frotter les mains, car connaissant parfaitement chaque centimètre du lit de l’affluent du fleuve Niger, ils guident les conducteurs des véhicules moyennant un peu d’argent. Il y a quelques jours des centaines de véhicules étaient stationnés des deux côtés de la route.

Tout récemment des grands travaux d’urgence ont été entrepris ce qui a permis d‘ouvrir le passage. Selon le directeur régional de l’équipement de Dosso, M. Chaïbou Adamou ce n’est pas la route qui est coupée comme le disent les usagers mais c’est la circulation qui est interrompue suite à un obstacle naturel relatif aux eaux du Dallol qui ont submergé toute la zone. Face à cette situation, le ministère de l’équipement a instruit la direction régionale à prendre toutes les dispositions pour rendre le trafic possible à tout moment et en toute période. Déjà, grâce aux travaux menés la route est mieux praticable  avec le traitement des nids de poule depuis Dogondoutchi jusqu’à Niamey. 

Cette dynamique s’est poursuivie avec des travaux d’urgence au niveau de Tomboballey où notamment la déviation a permis de rétablir momentanément le trafic. Ensuite des tranchées ont été réalisées pour évacuer les eaux. Grâce à ces travaux, le trafic a

aujourd’hui été rétabli au grand bonheur des usagers. Les transporteurs s’en réjouissent et souhaitent que des travaux d’envergure soient entrepris pour résoudre définitivement ce calvaire qu’ils vivent pendant la saison des pluies.

Par Mahamane Amadou ONEP/Dosso