Conférence de presse sur le suivi de la conférence internationale sur la Protection Sociale en Santé au Niger : Remise officielle d’une feuille de route pour la mise en œuvre de la PSS au ministre en charge de la Santé publique

Société

Le ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales Dr. Idi Illiassou Mainassara, et l’Ambassadeur du Royaume de la Belgique, Mme Myriam Bacquelaine, ont conjointement animé le mardi 2 août dernier, une conférence de presse sur le suivi de la conférence internationale sur la protection sociale en santé qui s’est tenue du 10 au 13 mai 2022 à Niamey. Au cours de cette conférence de presse, l’Ambassadeur du Royaume de la Belgique a remis officiellement au ministre en charge de la Santé une feuille de route issue de la conférence internationale sur la protection sociale en santé et les autres supports développés dont une note politique, des fiches techniques qui reprennent les conclusions des réflexions de la conférence protection sociale en santé (PSS) et une vidéo.

Il faut rappeler qu’au terme de la conférence internationale sur la protection sociale, le ministre de la Santé avait émis une requête où il  demandait aux co-organisateurs d’accompagner son département en lien avec celui de l’emploi et de la protection sociale sur l’élaboration d’une feuille de route pour la mise en œuvre de la protection sociale en santé, comme un moyen, un outil indispensable pour le Niger dans sa progression vers la couverture universelle. Ainsi, c’est pour répondre à cette requête que les co-organisateurs de cette conférence ont organisé cette conférence de presse.

A l’entame de cette conférence de presse, le ministre Idi Illiassou Mainassara s’est réjoui de la suite donnée à sa requête. Il a insisté pour faire remarquer que cette feuille de route, n’est pas une remise en cause de la stratégie nationale de la couverture sanitaire universelle (CSU) adoptée en juillet 2021. Elle va plutôt permettre au Niger de construire une vision commune et le consensus nécessaire dans la marche vers la CSU, et la réduction des inégalités sociales. Le ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales s’est également réjoui de constater qu’en plus de la feuille de route, les experts ont excellé dans la conception de fiches techniques opérationnelles, qui reprennent les conclusions des réflexions de la conférence sur la protection sociale en santé (PSS) et offrent l’avantage de simplifier la compréhension du processus et des réformes clés à entreprendre dans la marche vers la PSS pour le Niger.

Par ailleurs, le ministre a certes reconnu que le chemin à parcourir reste encore long. Toutefois, des avancées significatives ont été réalisées. La présente feuille de route, ajoute-t-il, devra être partagée, discutée pour en faire le cadre de mise en œuvre des deux principales réformes du Ministère de la Santé. Il a à cet égard sollicité à nouveau l’appui  des partenaires.

Pour sa part, l’ambassadeur du Royaume de Belgique au Niger et au Tchad a annoncé que c’est, l’Agence Belge de Développement (ENABEL), engagée depuis cinq ans aux cotés du Niger dans le domaine de la santé qui va appuyer cette mise en œuvre. Mme Myriam Bacquelaine a saisi l’occasion pour annoncer que le Royaume des Pays-Bas souhaite également soutenir le Niger dans ce projet d’envergure et qu’il rejoindra le Royaume de Belgique sous la forme d’un co-financement.

Après ces deux interventions, Mme Myriam Bacquelaine a remis officiellement au ministre de la Santé, la feuille de route et les autres supports développés dont la note politique, les fiches techniques qui reprennent les conclusions des réflexions de la conférence sur la protection sociale en santé (PSS) et la vidéo. Cette remise a été suivie par une série questions posées par les journalistes, relativement aux actions que mène le Royaume de Belgique dans le cadre du renforcement des capacités des agents de santé, dans l’accompagnement du Ministère de la Santé dans la lutte contre le paludisme et une autre question par rapport au suivi de la mise en œuvre des recommandations de la conférence internationale.  

En réponse, le ministre de la Santé Publique a affirmé que le Royaume de Belgique à travers Enabel a, de tout temps, accompagné toutes les stratégies du gouvernement. Il intervient dans toute la chaine du combat que le gouvernement mène par rapport à la santé. Relativement au suivi de la mise en œuvre des recommandations, le secrétaire général du Ministère de la Santé, M. Ibrahim Souley a rassuré qu’un point focal a déjà été identifié à cet effet.

 Rahila Tagou(onep)