Conférence-débat  sur la Journée internationale d’identité : Des échanges sur le thème «l’identité au service du développement et de la sécurité»

Société

A l’ occasion de la célébration de la Journée internationale d’identité, le Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation avec l’appui de ses partenaires a organisé, vendredi 16 septembre 2022 au Palais des Congrès de Niamey, une conférence débat sur plusieurs sujets relatifs au thème de cette journée. Les échanges ont porté cette année sur le thème de la journée, «l’identité au service du développement et de la sécurité» qui se sont déroulés sous les auspices du ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, M. Hamadou Amadou Souley et en présence de plusieurs membres du gouvernement.

Cette conférence débat a été l’occasion pour les participants d’échanger sur la réforme du système de l’état civil au Niger, la gestion de l’identité et l’exemple du système digital au Cap-Vert et la présentation du Programme Wuri (Projet à caractère régional qui contribue à sécuriser et à fiabiliser davantage l’état civil).

Cet ambitieux projet que, le gouvernement du Niger a choisi permettra à l’administration d’individualiser les ressortissants et, aux individus de prouver leurs identités et leurs situations juridiques en vue de satisfaire les besoins pratiques de la vie sociale. Aussi, cette démarche permettra-t-elle de mieux maîtriser la connaissance des informations sur certains événements démographiques. Cette réforme est également un élément qui facilite une gouvernance inclusive. Mieux, les autorités du Niger ont bien compris qu’un système de l’état civil informatisé permet de disposer en temps réel de toutes les données et statistiques y afférents qui sont un outil d’aide à la décision pour les pouvoirs publics.

Dans ses mots introductifs, le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, M. Hamadou Amadou Souley a reconnu qu’en dépit de nombreux défis auxquels fait face le Niger, le Président de la République s’est engagé à faire de l’enregistrement et de l’identification des personnes physiques une priorité de son mandat. Le ministre Hamadou Souley devrait ensuite souligner que, la Déclaration de Politique Générale du gouvernement a réservé une place de choix à l’enregistrement et l’identification des personnes physiques à travers l’axe ‘’Bonne gouvernance et consolidation des institutions’’.

C’est dans ce sens que, le Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation a fourni des efforts importants dans la mise en œuvre du Plan Stratégique d’amélioration du système d’enregistrement des faits d’état civil. Parmi ces actions, l’on peut citer la réforme des textes législatifs et réglementaires de l’état civil par l’adoption d’une nouvelle Politique Nationale de l’Etat Civil, et de la loi 2019-29 du 1er Juillet 2019 portant régime de l’état civil et son décret d’application ; la construction et l’équipement des huit directions régionales de l’état civil, des migrations et de deux districts départementales de l’Etat civil, des migrations et des refugiés.

Parallèlement, le Niger a bénéficié de l’appui de la Banque Mondiale pour la mise en œuvre du Programme d’Identification Unique pour l’Intégration Régionale et Inclusive en Afrique de l’Ouest (WURI). Ce programme permettra d’accroitre le taux d’enregistrement et d’identisation des personnes physiques. Le ministre en charge de l’Intérieur a assuré que la mise en œuvre de toutes ces actions contribuera à enregistrer tous les faits d’état civil au Niger et à attribuer une identité juridique à tous les Nigériens et à toutes les personnes résidentes ou de passage au Niger. Notons que cette démarche régionale dans laquelle le Niger s’est inscrit est soutenue par plusieurs partenaires dont l’Union Européenne, l’Unicef, le PNUD, la Banque mondiale, l’IDA4AFrica, l’OIM et l’OIF.

Mamane Abdoulaye(onep)