Contrôle de l’action gouvernementale par l’Assemblée nationale : Le ministres de l’Hydraulique et de l’Assainissement et celui en charge de l’Intérieur répondent aux interpellations des Députés

Société

Les travaux en séance plénière de la 1ère session ordinaire au titre de l’année 2022,  dite Session des lois de l’Assemblée nationale, se poursuivent à l’hémicycle. Au cours de la plénière du samedi 14 mai dernier, présidée par le 2ème Vice-président de l’institution, M. Alkabouss Jalaoui et qui portait un seul point à l’ordre du jour, les parlementaires ont interpellé trois membres du gouvernement. Il s’agit du ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale, Dr Ibrah Boukary, qui s’est excusé de son absence, car empêché, pour mission d’Etat, du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, M. Adamou Mahaman, a répondu à l’interpellation du député Ibrahim Halifa Abdourahmane sur l’accès à l’eau potable dans certaines localités du pays, et enfin le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, M. Hamadou Souley Adamou, qui a  également répondu à l’interpellation du député Omar Hamidou Tchiana, relative à la question sécuritaire dans certaines zones du pays. 

Ainsi, la question sur le droit d’accès à l’eau potable, notamment dans la région d’Agadez et particulièrement dans la commune d’Ingall, où les populations sont confrontées à une rareté criarde d’eau a été posée par le député Halifa Abdourahmane. «L’eau devient, de plus en plus, rare. Les enfants sont contraints d’aller chercher de l’eau, loin de leur habitation au lieu d’aller à l’école. De nombreuses personnes se contentent d’une eau polluée, sale ou infectée et donc impropre à la consommation», déplore le député dans son interpellation. Réagissant à ces inquiétudes, le ministre en charge de l’Hydraulique, a indiqué que la ville d’Ingall a une nappe phréatique dont l’eau est fluorisée, c’est cette eau, une fois traitée et défluorisée qui est servie aux habitants de cette localité. «Cependant, dans le cadre du Programme d’urgence, il est envisagé d’aller hors de la ville d’Ingall, où une nappe a été trouvée, pour réaliser des forages qui permettront désormais d’alimenter Ingall, en eau potable», a-t-il précisé.

Relativement à l’autoritsation de réalisation d’ouvrages hydrauliques, le ministre Adamou Mahaman, a rappelé qu’en milieu pastoral, il y a des dispositifs réglementaires qui encadrent la réalisation des ouvrages, aussi bien du côté étatique que de celui des ONG ou du privé. Dans ce cadre plusieurs démarches sont à suivre et à respecter scrupuleusement, par les différents acteurs, pour mettre en œuvre un projet de réalisation d’ouvrage hydraulique en milieu pastoral. «Une fois que toutes les procédures (légales, environnementales,

sécuritaires, etc.) sont respectées, les responsables locaux peuvent naturellement accorder ces autorisations de fonçage de puits et de forage», a déclaré le ministre Adamou Mahaman.

Quant au député Omar Hamidou Tchiana, ses questions sont relatives à l’insécurité qui prévaut dans certaines zones du Niger. «Si aujourd’hui les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) sont en train de combattre courageusement ces terroristes, c’est parce que des moyens nécessaires sont mis à leur disposition. Cependant, il faut reconnaître que la situation est difficile pour ces FDS. Alors que nous dormons tranquillement dans nos maisons, quelque part, dans cette partie du territoire national, rien qu’en parcourant un seul mètre, vous risquez votre vie, alors que elles, ces forces de sécurité, y sont de jours comme de nuits, en dépit des IED qui sont placés un peu partout. Les populations de ces zones en pâtissent tout comme les FDS», a reconnu le ministre en charge de l’Intérieur.

Selon M. Hamadou Souley Adamou, le gouvernement a pris et continue à prendre des mesures et s’organise pour que la paix, la sécurité et la quiétude reviennent dans ces localités. «Lors du Conseil de sécurité tenu, le mercredi 11 mai dernier, le Président de la République a donné des instructions fermes au Chef d’Etat Major, pour que rapidement la situation soit renversée, notamment concernant cette partie de notre pays. Le gouvernement et les FDS y travaillent dans ce sens, car il s’agit de la sécurité nationale et de l’existence de nos populations», a rassuré le ministre Hamadou Souley Adamou.

Notons que, les travaux en plénière de cette session, reprendront le samedi 22 mai 2022, à partir de 10 heures, avec comme ordre du jour, la poursuite du contrôle de

l’action gouvernementale (examen des questions d’actualités adressées aux membres du gouvernement).

Mahamadou Diallo(onep)