Début de l’opération d’acheminement des fournitures scolaires dans les régions : Un premier lot de 1.240 t de fournitures scolaires sera acheminé d’ici la rentrée

Société

A quelques semaines de la rentrée scolaire 2022-2023, le gouvernement s’active pour assurer un bon déroulement de cet événement tant attendu par les différents acteurs de l’éducation. C’est dans ce cadre que, le ministre de l’Education Nationale, Pr Ibrahim Natatou a procédé, hier matin au niveau du magasin du Lycée Korombé de Niamey, au lancement de l’opération d’acheminement des fournitures scolaires dans les différentes régions du pays. Ainsi, un premier lot qui sera acheminé par 44 véhicules de 30 tonnes couvrira au moins une période de six mois. Il est composé de 1.240 tonnes de fournitures scolaires et aura coûté au gouvernement la somme de 2.475.009.135FCFCA. Un second lot dont la commande a été déjà lancée est attendu en début d’année 2023.

Outre ce lot, un second lot est prévu et sera disponible courant Janvier-Févier 2023 et couvrira le reste de l’année. Peu avant l’acheminement de ces fournitures scolaires, le ministre de l’Education Nationale a tenu à être présent au niveau du magasin du Lycée Korombé où sont stockées ces tonnes de fournitures afin de superviser ladite opération. A son arrivée, le ministre de l’Education Nationale a trouvé plusieurs camions déjà chargés et d’autres en cours de chargement. C’est ainsi qu’il a inspecté ces camions, puis observé l’opération du chargement.

«Nous sommes là pour superviser le transport des fournitures scolaires au niveau des régions. Cette année, nous avons fait un travail préalable surtout au niveau de la direction générale des études qui a permis d’évaluer la composition du kit de chaque apprenant en fonction de son niveau. Ce travail nous a permis aujourd’hui de lancer le transport de 1.240 tonnes de fournitures scolaires à travers 44 véhicules de 30 tonnes chacun», a-t-il déclaré. Selon Pr Ibrahim Natatou, ce premier tonnage a coûté 2.475.009.135 FCFCA. «Ce tonnage peut couvrir tous le besoin des établissements publics sur au moins une période de six mois», a-t-il assuré.

Relativement aux dispositions qui sont en cours pour renforcer le dispositif présent, le ministre de l’Education Nationale a noté qu’une autre commande est aussi en cours pour compléter celle en cours d’acheminement. «Le mois passé, nous avons lancé un nouveau Dossier d’Appel d’Offres (DAO) pour le complément de l’année qui va coûter au gouvernement 1.581.349.747 FCFA et qui sera disponible au cours de la période de janvier-février 2023. Nous allons acheminer aussi ces fournitures au niveau de tous les établissements scolaires publics», a assuré Pr Ibrahim Natatou.

Il a ensuite souligné que, son département ministériel a voulu l’implication des autorités locales pour un bon déroulement de cette opération. «Nous avons donc pris des dispositions en concertation avec le Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation pour qu’au niveau des régions, les autorités locales notamment, les gouverneurs, les préfets et les maires puissent participer à l’acheminement de ces fournitures jusqu’au niveau des établissements», a-t-il indiqué.

Pr Ibrahim Natatou a précisé que, cette fois-ci, le Ministère de l’Education Nationale n’acceptera aucun manquement. «Nous n’accepterons aucun manquement. Pour nous, l’élément déterminant, c’est la classe. Ces fournitures sont destinées aux apprenants. Il faut qu’ils soient à la disposition de ces derniers», a-t-il prévenu. «Dès le 1er octobre, je vais diligenter une mission qui va sillonner toutes les régions pour voir dans les dépôts s’il y a des effets qui ne sont pas acheminés», a annoncé le ministre de l’Education Nationale. «A quelques jours de la rentrée, nous allons revenir pour vous expliquer de long en large notre politique en matière d’éducation nationale», a-t-il conclu.

 Mamane Abdoulaye(onep)