Dosso/Administration : Formation des cadres régionaux sur la théorie du changement

Société

Organisé par le Haut-Commissariat à la Modernisation de l’Etat, avec l’appui de la coopération Suisse à travers le Programme d’Appui à la Gouvernance Démocratique (PAGOD), Dosso a abrité du 17 au 19 août 2022 un atelier de formation des cadres régionaux sur la théorie du changement. La cérémonie de clôture a été présidée par le secrétaire général de la région, M. Soumana Karimoune, en présence du Haut-Commissaire à la Modernisation de l’Etat, M. Adamou Saley Oumarou, des cadres du Haut-Commissariat à la Modernisation de l’Etat et de nombreux invités.

Dans le discours de clôture qu’il a prononcé à cette occasion, le secrétaire général de la région de Dosso, M. Soumana Karimoune a salué  cette initiative, celle d’étendre le renforcement des capacités au profit des cadres du niveau central aux cadres des administrations déconcentrées de l’Etat ce qui a-t-il indiqué satisfait à un besoin et une forte demande longtemps exprimée par les concernés. Au Niger a rappelé le secrétaire général de la région de Dosso, les niveaux régional et local sont à la fois les lieux de mise en œuvre des politiques   et des lieux de conception et d’élaboration des programmes et projets.

S’adressant aux responsables des services régionaux, le secrétaire général de la  région de Dosso s’est réjoui du sens de responsabilité dont ils ont fait montre tout au log de la formation cela grâce aux échanges mutuels et enrichissants. Afin de répondre aux multiples défis du développement socio-économique a souligné M. Soumana Karimoune, le gouvernement a élaboré et adopté la Stratégie de Développement Durable et de Croissance inclusive Niger(SDDCI) 2035 qui sera mise en œuvre à travers des plans quinquennaux. Le Plan de Développement Economique et Social (PDES) 2022-2026 actuellement en vigueur en constitue a-t-il dit la deuxième déclinaison ; lui-même sera mis en œuvre à travers plusieurs programmes et projets. 

De même a notifié M. Soumana Karimoune, le Niger dispose aussi d’autres documents d’orientation qui intègrent les Objectifs du Développement Durable (ODD) et mettent un accent particulier sur comment obtenir des résultats de développement, autrement dit le changement qui doit s’opérer sur la société nigérienne. Ces objectifs a précisé le secrétaire général de la région de Dosso ne peuvent être atteints que si les politiques publiques sont bien formulées et cela requiert des cadres à mesure de le faire. Une bonne formulation des politiques publiques, des programmes et projets reste donc un défi pour le gouvernement d’où l’adoption de cette nouvelle approche, la théorie du changement à laquelle désormais, le recours doit être systématique.

Le recours à cette nouvelle approche a rappelé le secrétaire général de la région de Dosso tient du fait qu’aujourd’hui les projets et programmes ont des exigences en terme de résultats du fait des conditionnalités des bailleurs de l’éveil des populations qui demandent des comptes aux dirigeants mais aussi de l’émergence d’une société civile qui exerce de plus en plus son rôle citoyen.

Pour les cadres régionaux  a souligné M. Soumana Karimoune, il est essentiel dans la formulation des politiques, programmes et projets d’entrevoir les changements escomptés ainsi que la méthodologie utilisée pour les atteindre. C’est pour répondre à cette préoccupation que l’introduction de la théorie du changement dans le processus de planification à tous les niveaux de leur élaboration s’avère indispensable. Le développement territorial a expliqué le secrétaire général de la région de Dosso qu’il soit régional, départemental ou communal ne peut devenir une réalité qu’avec des cadres bien formés et engagés. C’est pourquoi les cadres régionaux a-t-il dit doivent prendre des initiatives pour davantage servir les populations et jouer leur rôle d’appui conseil aux collectivités territoriales. M. Soumana Karimoune s’est dit persuadé que la participation à cet atelier leur apportera une valeur ajoutée dans la conception et la mise en œuvre des politiques, programmes et projets

Le secrétaire général de la région de Dosso a, au nom du gouvernement adressé ses sincères remerciements à la coopération suisse pour l’appui multiple et multiforme qu’elle apporte au Niger à travers le Programme d’Appui à la Gouvernance Démocratique (PAGOD) qui a permis la tenue du présent atelier.

A travers des témoignages, les participants ont manifesté leur satisfaction pour la qualité des enseignements reçus ce qui leur permettra de conduire leurs activités avec succès car ont-ils fait remarquer, la théorie du changement est un concept nouveau qui est à la mode. Des attestations de participations ont également été délivrées aux participants.

Mahamane Amadou  ANP-ONEP/Dosso