Visite du ministre de l’Education Nationale au Lycée d’excellence : S’inspirer des expériences de l’établissement pour la construction d’un nouvel établissement de référence

Société

Le ministre de l’Education Nationale, Pr Ibrahim Natatou, a effectué samedi 20 août 2022, une visite dans les locaux du Lycée d’Excellence de Niamey sis au quartier Bassora. A travers cette visite, le ministre de l’Education Nationale a voulu s’enquérir du fonctionnement de cet établissement de référence en matière d’enseignement. Il s’agit précisément d’insister sur la qualité de la formation, le profil des encadreurs et surtout de capitaliser les expériences pour ne pas répéter les mêmes erreurs au niveau du nouveau projet de la création d’un autre Lycée d’Excellence cette année à Tessaoua comme l’a promu nos autorités.

Après avoir visité de fond en comble les locaux du lycée d’excellence, le ministre de l’Education Nationale, Pr Ibrahim Natatou, a précisé qu’il est intéressant de s’inspirer d’un établissement comme le lycée d’excellence dans le cadre de la création d’un autre nouvel établissement d’excellence. C’est pourquoi, « nous avons beaucoup échangé avec le directeur de l’école et les responsables de l’établissement sur la qualité de la formation. Ces dernières années, l’on a remarqué un certain relâchement surtout au niveau de cet établissement. Nous avons passé au peigne fin le profil de tous les encadreurs qui interviennent dans cet établissement. Nous avons demandé à la direction de cet établissement de rehausser le niveau de recrutement en sélectionnant des enseignants très aguerris en matière de pédagogie dans le domaine de l’enseignement», a dit le ministre de l’Education Nationale à l’issue de cette visite.

Le ministre Ibrahim Natatou s’est dit favorable au recrutement de quelques enseignants expérimentés comme contractuels, des encadreurs qui aiment bien la profession dans le but d’aider ou de partager leurs expériences avec les jeunes enseignants du centre dans l’exercice de leur métier. « Le Programme de Renaissance acte III du Président de la République a prévu la création d’un deuxième Lycée d’Excellence à Tessaoua. Il est donc nécessaire de savoir comment celui de Niamey fonctionne. Quels sont ses forces et faiblesses afin d’éviter les erreurs du passé », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le ministre de l’Education Nationale a rappelé que dans le domaine de l’éducation, une année scolaire s’achève une autre commence. « C’est dans ce sens que nous sommes venus au niveau du Lycée d’Excellence de Niamey qui est l’un de nos établissements de référence pour voir comment les responsables sont en train de préparer la rentrée scolaire 2022-2023. Nous avons aussi saisi cette occasion pour faire le tour de tout ce qui a trait à la restauration, les infrastructures pour voir comment cet établissement fonctionne », a expliqué le ministre Natatou.

Évoquant quelques difficultés soulevées lors des échanges avec les responsables de cet établissement, le ministre  de l’Education Nationale a assuré de faire tout  pour résoudre ces problèmes. « Nous allons mettre tout ce qui est de notre pouvoir pour solutionner un certain nombre de problèmes. C’est le cas d’étanchéité dans certains bureaux, le problème d’électrification  au niveau de certains bâtiments et de faire en sorte que les bâtiments en chantier puissent être réceptionnés avant la rentrée 2022-2023 », a-t-il souhaité.

Au cours des échanges avec les responsables de ce lycée, le ministre de l’Education Nationale a exhorté l’administration de développer des initiatives relatives au partenariat avec des acteurs qui sont prêts à soutenir l’école ou l’éducation. Il a surtout exhorté l’administration de faire le répertoire des anciens élèves qui est aussi une autre source de mobilisation de fonds pour soutenir l’école. Le ministre a remarqué que ces dernières années, l’excellence tant prônée par nos autorités n’est pas tellement visible dans ce centre. A cet effet, il a cité l’exemple des résultats du BAC session 2022 où on a remarqué qu’aucun des trois premiers élèves excellents n’est sorti de cette école. Il a fait remarquer aussi que dans cet établissement, il n’y a que des scientifiques. Or, il y a dans le domaine littéraire des spécialités intéressantes dont le Niger a besoin comme des juristes de droit pétrolier, des spécialistes du droit minier et des bons communicateurs.

Pour rappel, cet établissement de cycle moyen, mixte, public est entièrement financé par l’Etat du Niger. Les apprenants y accèdent par voie de concours. Il a été créé le  10 octobre 1996 avec comme mission la promotion des enseignements scientifiques. Longtemps logé au niveau de l’EMIG, le Lycée d’Excellence a pu s’installer dans ses propres locaux sis au quartier Bassora à partir du 31 décembre 2019. Cet établissement compte au cours de l’année scolaire 2021-2022, 162 élèves répartis dans six classes sous l’encadrement de 18 professeurs dont six femmes, 12 hommes et trois laborantins. Cette année l’établissement a enregistré comme résultats une mention très bien, 23 mentions bien et 23 mentions assez bien soit 85% de mention au niveau des admis.

Mamane Abdoulaye(onep)