Dosso : Atelier régional sur la feuille de route pour la transformation des systèmes alimentaires au Niger à l’horizon 2030

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Organisé par la coordination régionale de l’Initiative I 3N, Dosso abrite depuis hier un atelier régional sur la feuille de route pour la transformation des systèmes alimentaires au Niger à l’horizon 2030. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le gouverneur de la région de Dosso M.Albachir Aboubacar en présence du secrétaire général du Haut-commissariat à l’initiative 3N le colonel Maïzama Abdoulaye, des autorités administratives, des cadres techniques et des représentants des couches socio-professionnelles. Il s’agit au cours des travaux qui dureront deux jours de partager avec les différentes parties prenantes les engagements pris, traduits sous forme de feuille de route vers des systèmes alimentaires durables, inclusifs, résilients, favorables à la nutrition et soucieux de l’environnement.  

Dans l’allocution qu’il a prononcée à cette occasion, le gouverneur de la région de Dosso M. Albachir Aboubacar a longuement évoqué les différentes crises que connaissent les pays sahéliens notamment les sécheresses, les inondations, l’insécurité civile et l’insécurité sanitaire qui se manifeste en ce moment par la crise de la COVID 19. Tous ces défis a-t-il rappelé, tendent à amplifier les contradictions et les conflits locaux et à dégrader l’accès à une alimentation saine, particulièrement pour les groupes les plus vulnérables.

Pour accélérer la transformation des systèmes alimentaires à l’horizon 2030 a indiqué le gouverneur de Dosso, le Niger a opté de construire sur l’existant en articulant tous ses efforts dans le cadre de la stratégie de l’I3N  et de ses plans quinquennaux 2021-2025 et 2026-2030. La réussite de ces transformations pour une alimentation saine au Niger a souligné le gouverneur de Dosso nécessitera donc une mobilisation de ressources financières conséquentes tant publiques que des partenaires techniques et financiers. La présente rencontre, a précisé M. Albachir Aboubacar, vise la mobilisation la mobilisation des parties prenantes régionales afin d’actionner durablement les leviers locaux de la transformation des systèmes alimentaires dans la région.

Auparavant, le secrétaire général du Haut-Commissariat à l’Initiative 3N, le colonel Maïzama Abdoulaye, a indiqué que cette initiative qui fait suite à l’appel des Nations Unies aux Etats membres afin qu’ils engagent des réflexions visant à transformer les systèmes alimentaires nationaux et globaux afin de les rendre plus durables, inclusifs, résilients, favorables à la nutrition et protecteurs de l’environnement a abouti à l’identification des 7 voies ou leviers à la suite des concertations multipartites, conduites au niveau national et au niveau régional présenté au sommet mondial sur les systèmes alimentaires par le président de la république Mohamed Bazoum en septembre 2021.  

La feuille de route, a dit en substance le colonel Maïzama Abdoulaye, est opérationnalisée à travers le plan d’actions 2021-2025 de l’Initiative 3N, alimentant lui-même le Plan de Développement Economique et Social 2022-2026. L’approbation des engagements de toutes parties prenantes a-t-il rappelé est indispensable pour leur prise en compte dans les programmations et planifications. Le secrétaire général du Haut-Commissariat de l’initiative 3N a rassuré les participants à l’atelier que les résultats de leurs travaux seront utilisés pour orienter les décisions et recadrer les planifications dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Par Mahamane Amadou ANP/ONEP Dosso