Formation de reconversion organisée par le FAFPA : 60 jeunes bénéficient d’une formation en soudure spécialisée

Société

Le ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, M. Kassoum Maman Moctar a procédé le vendredi 17 décembre 2021 à Niamey au lancement d’une formation de reconversion en soudure spécialisée : tuyauterie, bac et charpente. Financée par le Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et l’apprentissage (FAFPA) et pilotée par l’entreprise MIGAS, cette formation d’une durée de 45 jours concerne 60 jeunes diplômés en difficulté d’insertion professionnelle, venus de toutes les régions du Niger.

Etaient présents au lancement de cette formation, le Directeur général du Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et l’apprentissage (FAFPA), M. Abdou Lawal Djerma, le directeur général de l’entreprise, MIGAS M. Hassane Sabo, etc.

Au cours de cette cérémonie, le ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, M. Kassoum Maman Moctar a salué cette initiative. En ce sens, il a souhaité que cette formation ne s’arrête pas seulement à ces 60 jeunes retenus pour suivre la formation. «Je demande au directeur général du FAFPA d’approcher les autorités pour que toutes les portes soient ouvertes afin de multiplier la formation des jeunes nigériens. Le combat du Président de la République, c’est de faire en sorte que nos entreprises locales profitent au maximum. Nous allons faire en sorte qu’on ait également des jeunes bien formés que nous pouvons exporter dans d’autre pays», a dit M. Kassoum Maman Moctar.

D’après le directeur général du Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et l’apprentissage (FAFPA) M. Abdou Lawal Djerma, le FAFPA est depuis plusieurs années au cœur des sollicitations des différentes couches socio professionnelles, pour répondre aux différents besoins en renforcement des compétences. En initiant cette formation, le FAFPA entend apporter, comme toujours, sa contribution à la lutte contre le désœuvrement et le chômage des Jeunes.

S’adressant aux jeunes participants essentiellement composés des diplômés dans les domaines de la mécanique, de l’électricité, de l’électromécanique, etc., M. Abdou Lawal Djerma a rassuré que le FAFPA sera à leur côté, pour les mettre dans les meilleures conditions d’apprentissage, et les accompagner dans leur insertion socio professionnelle.

Par ailleurs, M. Abdou Lawal Djerma a rappelé le contexte dans lequel s’inscrit la formation de ces jeunes. En effet, depuis 2011, le Niger s’est hissé au rang des pays producteurs de pétrole. Ce nouveau contexte exige la mobilisation d’importants moyens financiers, matériels et humains, mais surtout l’implication d’une main d’œuvre qualifiée. «Dans le but de favoriser le recrutement des jeunes nigériens au sein des sociétés qui seront amenées à travailler sur les chantiers de construction des installations mais également dans celles qui assureront la gestion, l’exploitation et la maintenance de ces dernières, pendant les 20 voire les 30 prochaines années, le Ministère du Pétrole et le FAFPA ont initié, un ambitieux programme de formation. Celle-ci, est destinée aux jeunes nigériens dans les métiers du secteur pétrolier et celui de tous les métiers qui seront utiles à la phase d’exploitation des installations pétrolières», a expliqué le directeur général du FAFPA avant d’inviter les jeunes participants à la formation de reconversion à s’investir pleinement pour bien assimiler les modules qui leur seront présentés.

Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)