Formation des membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) : Des valeurs et méthodes efficaces de travail pour créer un climat de cohésion et de créativité au sein de la CENI

Société

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) organise, depuis hier à Niamey, avec le soutien financier de la Coopération Suisse à travers le Programme d’Appui à la Gouvernance Démocratique (PAGOD), un atelier de formation des membres de ladite commission sur l’esprit d’équipe.  Cette formation vise, entre autres, à promouvoir au sein de la CENI un certain nombre de valeurs et de méthodes efficaces de travail favorisant la cohésion au sein de l’équipe et un mode de fonctionnement créatif privilégiant la bonne communication d’une part, entre les membres de l’institution et d’autre part, entre l’institution et ses partenaires. C’est le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Me Issaka Souna, qui a présidé l’ouverture des travaux en présence de plusieurs partenaires de la CENI.

La CENI se félicite de la tenue de cet important atelier  de formation destiné à améliorer la vision et le comportement de ses différentes composantes et individualités afin de leur permettre de se performer dans les missions qui leur sont assignées.

A l’ouverture des travaux, le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante a dit que cette formation assure également l’amélioration des liens professionnels, personnels et sociaux destinés à stimuler et entretenir une vision commune des objectifs et des résultats attendus. « Toutefois, pour être efficace, cette formation doit rester ouverte et accessible à tous les membres de l’équipe. Cette formation intègre l’approche « Do no harm (Ne faites pas de mal) » et « Leave no one » (Ne laisse personne pour compte) dans le cadre des activités des membres de l’institution », a-t-il reconnu.

Selon le président de la CENI, cet atelier, la CENI le doit à ses animateurs en raison de son statut d’institution permanente en charge du recensement électoral, de l’élaboration et de la gestion du fichier électoral biométrique, de l’organisation du déroulement et de la supervision des opérations électorales et référendaires. « Il va sans dire que, l’accompagnement dans les meilleures conditions possibles de cette mission ne peut prospérer qu’à la condition que, l’ensemble des membres de l’équipe la compose aient les informations nécessaires et l’encadrement utile», a-t-il assuré.

Par ailleurs, le président de la CENI a salué avec beaucoup d’intérêt la participation effective d’autres partenaires de la CENI travaillant avec elle sur des sujets similaires ou complémentaires. «  J’encourage bien vivement notre institution et ses partenaires à persévérer dans cette vision solidaire et complémentaire. Je remercie vivement la Coopération Suisse et le Programme d’Appui à la Gouvernance Démocratique qui ont généreusement accepté et soutenu le financement et l’organisation du présent atelier», a-t-il dit.

 Abondant dans le même sens, le coordonnateur du PAGOD, M. Salissou Moussa, a espéré qu’au sortir de ces échanges les membres et personnels de la CENI aient une plus grande cohésion et l’exclusivité dans le travail. « Les membres de la CENI ont compris l’importance d’avoir une vision commune, comment interagir ensemble, comment le défaut de la communication peut être un obstacle à l’atteinte des résultats, les disfonctionnements individuels et collectifs sont analysés et les bases d’un esprit d’équipe sont mises en place, la confiance mutuelle et l’engagement entre les membres de l’équipe ainsi que, le plaisir d’être ensemble sont renforcés, des nouvelles valeurs  sont identifiées et acceptées de tous les membres, des règles d’un mécanisme de travail en commun, de circulation de l’information et de prise de décision », a-t-il expliqué. Le coordonnateur du PAGOD a réitéré  l’engagement de son programme à accompagner la CENI dans toutes ses actions qui entrent dans le cadre du renforcement de capacité  de ses membres.

 Mamane Abdoulaye(onep)