Forum sur la paix, la sécurité et la cohésion sociale à Agadez : Le président de l’ONG HED TAMAT M. Mano Aghali s’engage à apporter sa contribution dans la lutte contre le fléau de la drogue

Société

Au sortir de la rencontre intercommunautaire qui vise à remédier les maux qui minent le bien-être  des  populations afin d’asseoir une coexistence paisible, certains acteurs ont livré leurs appréciations du forum. Ils s’engagent à apporter leurs contributions  dans la quête de solutions.  C’est ainsi que, M. Mano Aghali, président de l’ONG HED TAMAT a  indiqué que dans le cadre de la lutte contre la drogue, son ONG organise des campagnes de sensibilisation afin d’appeler ceux qui sont  concernés à chercher d’autres sources de revenus. Pour lui, lutter contre le trafic de la drogue s’impose car la drogue a des conséquences néfastes sur l’ordre social.

« Dans la ville d’Agadez la drogue est consommée par les  jeunes  et surtout par de très jeunes filles de 12 à 14 ans », a déploré M. Mano Aghali. Ce phénomène de la drogue est une menace réelle et inquiétante. En effet, a-t-il expliqué, ce sont des groupes armés venus de pays voisins qui opèrent ce trafic de drogue sur le territoire nigérien. Le désert du Niger est désormais  occupé par des groupes lourdement armés. Telle est la menace que fait peser la drogue sur notre pays.  Des nigériens sont impliqués dans cette filière. «Ma prière pour eux  est qu’ils aient d’autres sources de revenus  que celle de la drogue », a-t-il souhaité.

M. Mano Aghali a ensuite  souligné que le trafic de drogue est intimement lié au trafic d’armes. « Ceux qui amènent une cargaison de drogue en Libye, reviennent avec une cargaison d’armes », a-t-il affirmé. C’est pourquoi, a-t-il dit, c’est un devoir d’aider les forces de défense et de sécurité à lutter efficacement  contre ce fléau.

Il a par ailleurs fait une appréciation positive du forum. «J’ai participé à plusieurs fora, mais c’est pour la première fois qu’un forum a regroupé autant de personnes tant en nombre et en qualité qui ont débattu en fond et en large des questions très précises », a déclaré M. Mano Aghali.

Oumar Issoufou(onep), envoyé spécial