Journée de mobilisation communautaire dans le département de Say : Susciter une adhésion de la population autour du Site d’Apprentissage Agricole

Société
Spread the love

Sharing is caring!

A quelques encablures de Dalwey (commune de Say) se trouve l’un des 10 Sites d’Apprentissage Agricole (SAA) du Niger. Sur ce site installé sur une superficie de 5 ha, 30 jeunes de 15 à 25 ans dont 7 filles viennent de finir leurs apprentissages (théoriques et pratiques) en alphabétisation, agriculture, production animale, transformation agro-alimentaire et pisciculture. Le jeudi 26 août 2021 a été consacré ‘’Journée de mobilisation communautaire autour du site d’apprentissage agricole’’. Cette journée qui coïncide avec la sortie de la première promotion suivie de la rentrée de la deuxième a pour but de susciter une adhésion de la population autour du Site d’Apprentissage Agricole.

Pour rappel, le ‘’Site d’Apprentissage Agricole’’ est une initiative financée par la Banque Mondiale à travers le Projet de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODEC) et mise en œuvre par le Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle (FAFPA).

Le gestionnaire du Site d’Apprentissage Agricole de Say, M. Ali Mounkaila, a affirmé que son site, à l’instar des autres SAA du Niger, a pour but de professionnaliser des jeunes nigériens dans divers domaines, notamment l’agriculture, l’élevage, etc. «A Say notre activité principale, c’est l’agriculture et l’élevage. Au delà de l’agriculture et l’élevage traditionnels on veut professionnaliser, à travers ces jeunes, ces deux acticités. Nous avons 5 espaces, notamment les espaces Alphabétisation, Agriculture, Production animale, Transformation agro-alimentaire et Pisciculture. Les enfants passent 4 mois sur les sites. Après les 4 mois, ils iront en stage pratique. Avant de prendre l’apprenant, son père signe un document qu’on appelle ‘’Certificat d’engagement des parents’’, qui consiste à amener les parents à donner un lopin de terrain à l’apprenant afin qu’il puisse mettre en pratique les connaissances apprises ou l’activité choisie sur le site», a expliqué M. Ali Mounkaila.

L’apprentissage au niveau du SAA est sanctionné par un diplôme de qualification et/ou une attestation. «Après l’apprentissage sur ce site, nous organisons une formation sur l’entreprenariat. A l’issue de cette formation, il sera demandé aux apprenants d’élaborer des plans d’affaires. Et les meilleurs plans d’affaires seront financés par le projet» a-t-il annoncé.

Présente à cette journée de mobilisation communautaire, la représentante du maire de la commune urbaine de Say, Mme Yacouba Zaynabou a apprécié et mesuré l’impact de la formation sur l’amélioration de la production agricole sur l’ensemble de la commune de Say. Ainsi, elle a précisé que la sortie de la première promotion suivie de la rentrée de la deuxième montre l’engagement des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet à contribuer au développement du Niger. «Nous sommes très satisfaits de la mise en œuvre de ce programme au niveau communautaire. Déjà avec la sortie de cette première promotion, nous avons un résultat satisfaisant. Une bonne partie des apprenants sont bien formés et prêts à entreprendre dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de la transformation agro-alimentaire,  etc.», a-t-elle notifié.

Razak Lawal fait partie de la première promotion des apprenants du site d’apprentissage agricole de Say. Il a abandonné l’école en classe de seconde. Comme la plus part de ses camarades, Razak Lawal était au chômage. Aujourd’hui avec cette formation, il est très confiant et sûr de ses compétences. Son rêve, c’est d’évoluer dans le domaine de l’élevage. «J’ai choisi l’élevage. Je trouve la formation très fantastique. J’ai beaucoup appris. Je compte avoir ma propre ferme. J’ai juste besoin d’un terrain et des poules pondeuses pour démarrer», a témoigné le jeune Razak, prêt à s’engager dans la vie active.

 Abdoul-Aziz Ibrahim, Envoyé spécial(onep)