Le Chef de l’Etat a pris part à la 2ème conférence africaine pour la paix, à Nouakchott, en Mauritanie : Des échanges enrichissants sur le terrorisme et l’extrémisme violent dans les pays du Sahel

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Mohamed Bazoum, a regagné Niamey, hier jeudi 10 février 2022, de retour de Nouakchott, en Mauritanie, où il a pris part aux travaux de la 2ème conférence africaine pour la paix. Cette édition 2022 de la conférence, placée sous le thème ‘’offrir la paix au monde’’, qui a vu la participation des décideurs et d’un parterre d’éminents oulémas, vise à promouvoir la paix et à faire l’état de la menace terroriste et de l’extrémisme dans la sous-région.  

Organisée par le forum d’Abu Dhabi, en collaboration avec la République Islamique de Mauritanie, cette conférence a été un cadre de discussions ayant permis d’aborder plusieurs problématiques de l’heure dont « Comment promouvoir

la paix ? », « Comment mettre fin aux guerres civiles ? », « Comment prévenir l’extrémisme et le terrorisme ? », et « Comment renforcer le rôle des États ? ». Les participants ont échangé des expériences sur des questions portant sur la paix et la réconciliation en Afrique.

Dans un discours qu’il a prononcé à l’ouverture des travaux de cette conférence, le Président de la République, SEM. Mohamed Bazoum, a parlé de l’importance de  cette rencontre qui a permis de créer un cadre d’échanges enrichissants sur l’Islam, vu sous l’angle d’une religion de paix, de pardon et de cohésion sociale.

(Lire en page 2 l’intégralité de l’allocution prononcée par le Président de la République)