Le Guide du Citoyen : Pour un accès facile et efficace au service public

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Médiateur de la République Me Ali Sirfi Maiga, en collaboration avec l’organisation Nigérienne pour le développement à la base du Potentiel Humain (ONDPH – Niger) et l’ONG  Counterpart International, a élaboré un Guide citoyen. De façon spécifique, le Guide vise à  renforcer la culture citoyenne ;  à forger l’avènement d’un citoyen modèle, maitrisant les valeurs de l’État et de la République, mais surtout à outiller le citoyen et lui faire connaître les rouages de l’administration, à faciliter l’accès aux différents sévices publics,  et à améliorer la qualité des prestations publiques.

Le « Guide du citoyen » est adressé à tout citoyen. En effet, la population et le grand public sont particulièrement la cible, mais aussi le gouvernement et les acteurs non étatiques, notamment les organisations de la société civile, les associations de développement. Le guide est structuré en deux parties : une première partie intitulée «ce que le citoyen doit comprendre », et qui met en relief la République et l’État ; l’État du Niger dans son organisation politique, administrative et judiciaire ; et  une deuxième partie intitulée « ce que le citoyen doit savoir ». Cette partie met en relief les modalités d’obtention de certains documents administratifs. Elle évoque aussi certaines informations permettant d’exercer facilement et efficacement la citoyenneté.  Ce Guide rappelle de manière claire les droits et devoirs du citoyen. Il énonce l’organisation administrative du Niger, et présente les 

institutions administratives, l’administration centrale de l’Etat, les organes décisionnels, l’administration consultative, les autorités administratives indépendantes, l’administration décentralisée, l’organisation judiciaire du Niger, les juridictions de l’ordre judiciaire, les juridictions du premier degré, etc.

Dans sa deuxième partie le Guide, évoque les documents délivrés par les services judiciaires,  les services de la police, la Municipalité et la Direction du cadastre, ainsi que leur mode d’obtention. Ce sont entre autres, le casier judiciaire, le certificat de nationalité, le certificat de répudiation et de divorce, le jugement d’hérédité, la carte nationale d’identité, le passeport, le certificat de perte, le certificat de résidence, la déclaration de naissance, le certificat de mariage, la déclaration de décès, le titre de détention coutumière, la mutation immobilière, et le titre foncier. Ce sont là autant de documents dont l’importance pour le citoyen n’est plus à démontrer.

Dans l’avant-propos de ce Guide qu’il a signé, Me Ali Sirfi Maiga rappelle que   tout État est alimenté par l’affection que lui vouent les gouvernants et les gouvernés. « Sans cette affection, il ne saurait vivre ou survivre. Ce lien affectif est exprimé à travers la citoyenneté, qui est un exercice qui peut être simple ou complexe, émotionnel ou raisonnable. Le citoyen est alors appelé à exercer efficacement et sans cesse, sa citoyenneté. Cela passe par la connaissance de tous les identifiants de l’État et de la République, mais surtout leurs significations et leur valeur. L’exercice de la citoyenneté commande aussi la connaissance profonde de l’État lui-même et de ses institutions » a –t-il ajouté. Il a souligné que le  citoyen, dans l’État, et souvent pour l’État, connait une vie, une existence, empreinte de démarches administratives fondamentales, pour ne pas dire obligatoires, à l’effet de  consolider les liens de rattachement, entre lui et la collectivité, nationale ou locale. « Ce lien affectif est sacré, d’une sacralité qui vaut protection, embellissement et encadrement des pouvoirs publics. En effet, la citoyenneté est un exercice, mais surtout une mission, par le cœur et l’esprit, autour d’un patrimoine commun, d’un bien commun, qui est l’intérêt général, et les pouvoirs publics ont l’ultime devoir de faciliter cet exercice, en indiquant au citoyen des repères fondamentaux révélant, en lui, l’existence d’un être cher, intime et affectif : la République et ses valeurs, l’État et ses démembrements, la Nation et ses principes » a dit le Médiateur de la République. En somme, a-t-il poursuivi,  il faut, avec des notions et des repères précis, des procédures et des contacts très utiles, guider le citoyen dans sa mission sacrée, d’où l’idée d’élaborer le  Guide du citoyen en République du Niger.

 Oumarou Moussa(onep)